Actualités

Etat d’urgence sanitaire encore prolongé en RDC avec des critiques de plus en plus vives

L‘état d’urgence sanitaire a été de nouveau prolongé lundi pour 15 jours en République démocratique du Congo, avec des critiques de plus en plus vives d’une partie du Parlement qui votait pour la sixième fois cette prolongation depuis mars.

L’Assemblée nationale puis le Sénat ont voté la prolongation de l‘état d’urgence sanitaire institué le 24 mars face aux premiers cas de coronavirus. Le pays a depuis enregistré 7.432 cas, dont 182 décès.

A l’Assemblée, des débats assez vifs ont opposé les partisans de la prolongation et les adversaires, qui ont dénoncé le maintien d’une mesure risquant “d’asphyxier le pays” et l‘économie, en l’absence d’un plan gouvernemental de sortie de crise.

La présidente de l’Assemblée Jeanine Mabunda a d’ailleurs demandé “un plan de sortie” de l‘état d’urgence sanitaire, affirmant que les députés ne souhaitaient pas voter la prolongation “sans fin jusqu’au mois de septembre”.

Les mesures prises par le président Félix Tshisekedi en mars se traduisent notamment par la fermeture des frontières, la suspension des liaisons aériennes entre la capitale Kinshasa et le reste du pays, la fermeture des écoles et des lieux de culte.

Seul assouplissement : l’isolement du centre politique, économique et diplomatique de Kinshasa du reste de la ville a été levé il y a une semaine, après 12 semaines.

Des tensions ont été enregistrées dans la gestion de l‘épidémie en RDC. Les agents de santé en charge de la lutte contre le coronavirus à Kinshasa ont lancé lundi une “grève illimitée”, accusant le ministère de la Santé de ne pas les payer depuis trois mois.

AFP

Source : africanews.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page