Sport

Et voici l’établissement scolaire d’Alexandre Song

L’international Camerounais, a présenté au grand public une école dont il est le propriétaire. L’école se trouve du côté de Douala.

‘Je suis ravi d’avoir terminé ce projet qui me tenait à cœur pour apporter ma petite contribution à notre beau et cher pays. Je vous présente l’école canadienne’? a déclaré le joueur camerounais.

Accusé d’avoir engrossé une jeune fille en Suisse

De folles rumeurs circulent depuis quelques jours concernant une présumée affaire de refus de paternité dans laquelle le joueur Alexandre Song a été cité.

En effet, dans un email devenu viral sur la toile, une jeune fille désigne l’ancien Lion Indomptable en tant que le père de son enfant, et indique que celui-ci l’a abandonnée dès qu’elle lui a annoncé qu’elle attendait un enfant de lui.

Tout est parti d’un message électronique qui circule sur Internet, attribué à jeune camerounaise vivant en Suisse.

Dans cette email, la jeune fille raconte avoir rencontré le footballeur Alex Song en France et qu’ils se sont rapprochés. De fil en aiguille ils sont devenus un couple. Elle avoue pourtant être au courant de l’existence de la femme du footballeur et de leurs deux enfants.

Elle indique également que cela ne les a pas empêchés de continuer la relation, vu qu’elle était éperdument amoureuse du joueur.

Dans le long texte, des détails sont fournis, avec les noms des amis du joueur qui ont souvent résolus les engueulades du couple. Mais alors, une fois enceinte, la lettre explique qu’Alex s’est désisté et a refusé de s’occuper de cet enfant sur quelques plans que ce soit.

‘Il m’a appelé pour me dire qu’il en a parlé à sa mère et qu’ils ont deux questions à me poser. La première était de savoir si j’étais prête à assumer un enfant sans père (…). J’ai parlé avec lui, il m’a fait comprendre que de près ou de loin il ne sera pas là pour l’enfant qu’il n’assumera pas et tout ce qui va avec’, peut-on lire dans ce texte.

Source : Camerounweb.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page