Actualités

Egypte : une seconde vague sur fond de polémique

En Egypte, quatre personnes atteintes du coronavirus sont mortes, en raison de l’absence de tube à oxygène à l’hôpital de Husseyniye à Sharjah.

Depuis samedi, une vidéo filmée dans l’enceinte de l’hôpital égyptien et relayée sur les réseaux sociaux, indigne les internautes.

Sur l’enregistrement de 45 secondes, une personne commente « tout le monde est mort en soins intensif », on y voit également des soignants tentant de réanimer des patients.

Le parquet d’Al Husseiniye qui a confirmé qu’il s’agissait bien de l’établissement de Sharjah a convoqué son directeur.

La ministre égyptienne de la santé, Hala Zayed a déclaré que les patients avaient perdu la vie en raison de l’aggravation de leur état de santé alors qu’ils étaient branchés à des respirateurs. « 

Selon les nouvelles du journal El-Vatan, connu pour sa proximité avec l’administration égyptienne, les patients sont morts à cause de l’insuffisance du tube à oxygène.

Une enquête est en cours.

Le fabricant chinois Sinopharm a été officiellement autorisé pour une utilisation d’urgence en Égypte.

Le 10 décembre 2020, l’Égypte a reçu le premier lot de vaccins Sinopharm, qui a été soumis à quatre tests effectués par l’Autorité égyptienne des médicaments , l’EDA. Ils ont tous prouvé la sécurité du vaccin.

L’Egypte recevra le second lot de vaccins Covid-19 dans les jours à venir, et il devrait être fourni aux citoyens plus tard en janvier, selon le ministre.

Depuis le début de la crise Covid-19, l’Égypte et la Chine coopèrent étroitement dans la lutte contre la pandémie par le biais d’une aide médicale et d’échanges d’expertise.

Zayed a déclaré le même jour à une émission de télévision locale que l’Autorité égyptienne des médicaments (EDA) avait délivré une licence officielle pour le vaccin chinois plus tôt dans la journée, qui serait livré au ministère le lendemain.

La Chine et l’Égypte ont signé le 31 décembre 2020 une lettre d’intention pour une coopération mutuelle sur les vaccins Covid-19, qui encouragerait fortement la coopération en matière de recherche, de développement, de production et d’utilisation des vaccins contre les coronavirus entre les institutions compétentes des deux pays, a déclaré l’ambassadeur chinois en Égypte, Liao Liqiang, lors de la cérémonie de signature.

L’Egypte enregistre une augmentation significative du nombre de patients atteints de la Covid-19 et de décès causés par le virus.

L’Egypte devient le deuxième pays le plus touché d’Afrique après l’Afrique du sud avec 80 % de nouveaux cas de plus que la semaine précédente.

À ce jour, l’Égypte a confirmé 140 878 cas de Covid-19 avec 7 741 décès, selon le Centre de science et d’ingénierie des systèmes de l’Université Johns Hopkins.

Source : africanews.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page