Actualités

Egypte : un journaliste meurt du coronavirus après sa sortie de prison (famille)

Un journaliste égyptien ayant collaboré avec la chaîne de télévision qatarie Al-Jazeera est décédé lundi du nouveau coronavirus quelques jours après sa sortie de prison, selon sa fille.

Mohamed Mounir, 65 ans, est décédé après sa libération de prison le 2 juillet, a indiqué lundi soir sur la page Facebook Sarah Mounir.

Plusieurs ONG de défense de la liberté de la presse avaient protesté contre son arrestation le 15 juin.

Sarah Mounir avait écrit le 7 juillet que son père avait été hospitalisé après avoir contracté la maladie Covid-19.

M. Mounir souffrait de diabète, de tension artérielle élevée et de graves problèmes cardiaques, selon le Comité pour la protection des journalistes (CPJ), une ONG basée aux Etats-Unis qui citait des journalistes égyptiens.

Au printemps, alors que l’Egypte enregistrait ses premiers cas de contamination au Covid-19, des militants des droits humains avaient appelé à la libération de nombreux détenus pour éviter leur possible contamination dans les prisons surpeuplées et à l’hygiène douteuse.

Mohamed Mounir avait notamment été inculpé pour “appartenance à un groupe terroriste” et “diffusion de fausses nouvelles”.

Les autorités égyptiennes considèrent Al Jazeera comme un relais médiatique des Frères musulmans, groupe qu’elles ont classé “terroriste”.

En juin 2017, l’Egypte ainsi que l’Arabie saoudite, les Emirats arabes unis et Bahreïn, avaient rompu leurs relations diplomatiques avec le Qatar, qu’ils accusent de soutenir des groupes islamistes radicaux, d‘être trop proche de l’Iran et de semer le trouble dans le monde arabe avec Al-Jazeera, ce que Doha nie.

Depuis l’arrivée au pouvoir du président Abdel Fattah al-Sissi en 2014, une vague de répression impitoyable s’est abattue sur les journalistes, les opposants et les militants égyptiens.

Ces dernières semaines, plusieurs journalistes ont été arrêtés, temporairement pour certains, dont Haisam Mahgoub, Lina Attallah, Sameh Haneen et Shimaa Samy.

L’Egypte occupe la 166e place dans le classement Reporters sans frontières (RSF) de la liberté de presse 2020.

AFP

Source : africanews.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page