Sport

Don de Logements aux Lions: l’éclairage d’un avocat sur le cas des lions décédés

Les familles devront être soumis à certains mécanismes au regard de la nature du geste du chef de l’état.

30 ans après leur exploit à la coupe du monde 1990 en Italie, la reconnaissance ! Les lions indomptables de Roger Milla, Omam Biyick ou encore, Thomas Nkono, ont droit chacun à un logement social. Un cadeau offert par le président de la République, Paul Biya.

Mais 3 joueurs ne vont pas jouir du don du chef de l’état. Il s’agit de Louis Paul Mfede, Benjamin Massing et Stephen Tataw. Ils ont malheureusement raccroché définitivement leurs crampons. Si on pense immédiatement à leurs familles pour rentrer en possession de leurs biens, l’exercice se trouve plus complexe au regard de la nature de l’acte du chef de l’état.

« On parle de don du chef de l’état, il faut savoir qu’un don ne peut se faire qu’entre vifs c’est à dire entre deux personnes vivantes » précise Gervais Armel Mang Mayi, avocat spécialisé en droit du sport.

Une possibilité s’offre à la famille. Déjà identifier les ayants-droits, qui doivent aller en représentation. Mais là encore, c’ est pas suffisant.

« On peut être ayant-droit, mais ne pas avoir la qualité d’héritier. Ne peut succéder que celui qui à la qualité d’hériter. Cette qualité est consacrée par une décision de justice » indique l’avocat.

Source : Camerounweb.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page