Actualités

Des militants pro-Trump envahissent le Sénat

Aux États-Unis des manifestants pro-Trump ont réussi à fait irruption dans la salle du Sénat, où le Congrès se réunissait pour enregistrer le vote des grands électeurs en faveur de Joe Biden lors du scrutin du 3 novembre.

Ils ont investi les terrasses du capitole et provoqué l’évacuation des bâtiments du Congrès, peu après que le vice-président Mike Pence s’est dit favorable à la certification de la victoire de Joe Biden.

Avant que les débats ne sombrent dans la confusion, Mike Pence avait commencé à présider la session conjointe de la Chambre des représentants et du Sénat qui doit officialiser le vote de 306 grands électeurs en faveur de Joe Biden contre 232 pour Donald Trump.

Selon la Constitution, son rôle consiste à « ouvrir » les certificats envoyés par chacun des 50 Etats pour transmettre les votes de leurs grands électeurs. Seuls les élus peuvent contester les résultats dans certains Etats.

Dans une lettre publiée quelques minutes avant l’ouverture de la session du Parlement américain, le vice-président a expliqué que les contraintes de la Constitution ne lui permettaient pas de modifier les résultats du scrutin du 3 novembre, tels que transmis par les Etats. Le vice-président répondait ainsi directement à Donald Trump, dont il a été le fidèle lieutenant pendant les quatre dernières années.

Le président sortant, qui refuse de concéder sa défaite, avait appelé ses partisans à défiler à Washington en marge de cette séance protocolaire. Après l’avoir écouté, certains manifestants se sont mis en marche vers le Congrès et la police avait ordonné l’évacuation de plusieurs bâtiments.

Le président américain Donald Trump a dénoncé mercredi ce qu’il estime être le manque de courage de son vice-président Mike Pence, qui a annoncé qu’il ne s’opposerait pas à la certification de la victoire de Biden.

« Mike Pence n’a pas eu le courage de faire ce qu’il aurait dû faire pour protéger notre pays et notre constitution« , a tweeté le locataire de la Maison Blanche.

En parralèle, le dépouillement est en cours en Géorgie, où deux sénateurs démocrates sont en bonne position pour l’emporter lors d’une élection partielle qui pourrait permettre au parti de Joe Biden de contrôler le Sénat américain.

Source : africanews.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page