Côte d’Ivoire : Ibrahim Kamara dévoile son plan pour relancer les Eléphants

95

A la peine depuis le sacre à la CAN 2015, la sélection de Côte d’Ivoire a décidé de faire confiance au local Ibrahim Kamara pour se relancer. Présent en conférence de presse, le nouveau sélectionneur des Eléphants a dévoilé les grandes lignes de sa philosophie.

- Le résultat d’abord, la manière ensuite

« Mon idée de jeu est de privilégier les fondamentaux. Nous n’avons peut-être pas de certitudes en ce moment et donc nous allons essayer de verticaliser notre jeu au maximum. Nous allons épouser des attaques rapides et souvent même jouer sur des contres. Ensuite, lorsque nous aurons engrangé plus de confiance avec des victoires et des points gagnés, nous allons basculer sur un jeu qui est basé sur la maitrise collective et la circulation de sorte à imposer notre rythme à l’adversaire. Pour l’instant, l’idée est de réaliser un jeu plus direct.« 

- L’état d’esprit

« Pour que la confiance revienne, il faut recommencer à gagner des matchs et créer un cadre nouveau. L’état d’esprit, la mentalité, le comportement seront des valeurs essentielles. Le talent d’accord mais le pays d’abord ! Les joueurs ne doivent plus venir en sélection pour disputer un match, on ira au-delà. Il faut qu’on ait un engagement. (…) Je vais leur expliquer le projet et échanger sur leur motivation et leur engagement. A partir de cet instant, j’aurai une idée de mes hommes.« 

- Ses objectifs

« Les résultats sont d’abord de se qualifier pour la CAN au Cameroun en 2019 et de gagner la CAN à domicile en 2021. En ce qui concerne le timing et la construction de l’équipe qui doit gagner la CAN 2021, j’ai besoin de temps. Il y a déjà une base. Je vais m’appuyer sur cette base pour mener à bien cette mission. Déjà, je vais me focaliser sur la qualification au Cameroun. Après cette étape, on fera un état pour voir si on est en avance ou si on est en retard.« 

- Le cas Yaya Touré

« J’ai de très bons rapports avec Yaya Touré. La preuve, lors de ma dernière sélection (quand il était intérimaire), je l’ai appelé (le milieu de terrain a finalement décliné pour des raisons familiales, ndlr). Nous avons fait la CAN 2015 ensemble. Et en dehors des terrains, nous avons de très bons rapports. (…) J’irai rencontrer ceux qui éprouvent le besoin de venir ou de revenir. Je n’ai aucun problème à partir du moment où le joueur est compétitif et qu’on estime qu’il peut apporter.« 

- Kolo Touré dans le staff

« Abib (Kolo Touré) a toujours travaillé avec moi. C’est quelqu’un en qui j’ai entièrement confiance. Il a une grande expérience internationale en tant que joueur. Aborder les compétitions, il en a l’habitude. Donc aujourd’hui, il sera dans mon staff. (…) Mon staff, je ne le constituerai pas en fonction qu’on soit blanc, noir, béninois ou chinois. Je le construirai en fonction de mes besoins, en fonction des compétences que les techniciens apporteront. Après si c’est un Ivoirien, il n’y a pas de problème.« 

- Les locaux

« Le plus important, c’est de créer l’émulation pour que les meilleurs soient appelés. Je vis en Côte d’Ivoire et j’ai souvent convoqué des locaux en sélection. Cela ne pose pas de problème. Il ne faut pas catégoriser nos joueurs. A eux de mériter la sélection.« 

Sources : Fédération ivoirienne de football, Sport-ivoire.ci, cafonline.com.

Afrik-Foot.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here