Crise anglophone : Décès d’un « général » ambazonien, d’après l’Armée camerounaise

89

Dans un communiqué rendu public ce mercredi 13 février 2019, l’armée camerounaise a annoncé la mort d’un général séparatiste anglophone, présenté comme l’un des chefs militaires des sécessionnistes anglophones des régions du Nord-oust et du Sud-ouest.

 Il s’agit d’Oliver Leke Fongunueh, plus connu sous le nom de « Field Marshall ». D’après le communiqué de l’armée camerounaise, il aurait succombé à ses blessures lors de violents combats ayant opposé, décembre dernier dans le département du Lebialem (Sud-ouest), des milices séparatistes au Bataillon d’intervention rapide (BIR) de l’armée camerounaise.

« Le chef du groupe armé séparatiste « Red Dragons » a été mortellement atteint le 27 décembre 2018 pendant le combat avec le BIR. Son décès serait intervenu dans l’Etat de Taraba (Nigeria) où il se faisait soigner par un marabout », précise l’armée.

Dans une vidéo, l’armée présente en photo une tombe qui serait celle de Field Marshall dont la mort a été plusieurs fois annoncée et démentie.

A en croire l’armée camerounaise « la voix que l’on entend dans les messages audio qui lui sont attribués est celle d’un imitateur nigérian payé pour faire croire que c’est le chef du groupe séparatiste du département du Lebialem qui parle dans ces enregistrements ».

Si le décès de ce chef de gang est confirmé, ce serait un coup dur pour des milices séparatistes, qui, en l’espace de six mois, auraient perdu pas moins de quatre de leurs « généraux » parmi les plus influents.

Pour rappel, le Porte-parole de l’armée camerounaise a également démenti ce mercredi, la mort du Général Bouba Dobekreo, comme l’a rapporté LeBledparle.com dans un précédent papier.

LeBledParle.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here