Sport

Crise à la FECAFOOT: Paul Biya crucifie le Général Semengue

Le président de la République prend ainsi fait et cause pour la Fédération Camerounaise de Football dans le conflit qui l’oppose à la Ligue de Football Professionnel du Cameroun au sujet de l’organisation desdits championnats.

Alors que le conflit de leadership entre la Fédération Camerounaise de Football (FECAFOOT) et la Ligue de Football Professionnel du Cameroun (LFPC) n’a pas encore connu son dénouement, et que de nouveaux rebondissements sont survenus dans la foulée avec la suspension de l’élection de Seidou Mbombo Njoya à la tête de la Fédération par le Tribunal Arbitral du Sport (TAS) le 15 janvier 2021, Paul Biya semble avoir pris fait et cause pour la Fédération dans cette affaire.

En témoigne une lettre du Secrétaire général des services du premier ministre, Séraphin Magloire Fouda, adressée le 11 janvier 2021 au ministre des Sports et de l’Education Physique, Narcisse Mouelle Kombi, avec en objet: «Reprise des championnats de football ligues 1 et 2».

Le contenu de cette missive renseigne sur les «très hautes directives du président de la République, contenues dans une correspondance» qu’aurait préalablement reçue le ministre des Sports le 7 janvier 2021. L’une des directives prescrit de «mettre à la disposition de la FECAFOOT, les ressources financières», ainsi que «les stades identifiés», pour le lancement «sans délai des championnats professionnels de football par la Fédération Camerounaise de Football (FECAFOOT), conformément aux directives de la Fédération Internationale de Football Association (FIFA) figurant dans la lettre du 14 décembre 2020».

LA FIFA a clairement affiché son soutien à la LFPC dans cette guéguerre, après avoir entendu les deux parties lors d’une réunion de crise tenue par visioconférence le 9 novembre 2020. A son tour, la présidence de la République a instruit aux services du premier ministre de réunir les différents protagonistes autour d’une table pour une sortie de crise définitive.

Une concertation avait eu lieu le 27 novembre 2020, sous la férule de Séraphin Magloire Fouda, mais au sortir de là, aucun consensus n’avait été trouvé. Cameroon-Info.Net apprendra même que Pierre Semengue, le président de la LFPC, avait claqué la porte. Et pourtant, l’une des résolutions adoptées in fine était de confier l’organisation des championnats à la LFPC, sous la supervision de la FECAFOOT.

Le radicalisme de la LFPC dans ce conflit aurait finalement poussé le gouvernement à adouber la FECAFOOT, au détriment de la LFPC, organe qu’il a lui-même mis sur pied. Il va sans dire, à l’aune de la lettre du 11 janvier 2021, que Paul Biya a définitivement lâché Pierre Semengue, puisqu’il n’a pas fait qu’adouber la FECAFOOT, il a aussi coupé les vivres à son «ami».

Source : Camerounweb.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page