CPI: Blé Goudé raconte tout sur la crise postélectorale

58

Depuis sa cellule de Scheveningen où il se trouve à la Cour Pénale Internationale (CPI), Charles Blé Goudé compare sa situation au sort réservé aux tubercules de manioc.

L’ex leader de la galaxie patriotique indique tout ce qu’il a entendu et vécu après la crise postélectorale, tout ce que je continue de vivre, me fait penser au sort réservé à ces tubercules de manioc.»

Ci-dessous l’intégralité de sa déclaration rapportée par ses services à KOACI

«Mon enfance était rythmée par les longues balades en forêt que je faisais avec mon défunt père pour aller à la recherche d’hypothétiques tubercules de manioc.
Ces vieilles buttes de manioc qu’on oublie et dont on ne se souvenait que pendant les périodes de famine, lorsque l’on n’avait plus le choix.
Et c’est cette rareté qui conférait à ces tubercules un goût si savoureux.
Eh oui !!
En effet, ils avaient un goût particulier. Je n’ai toujours pas compris pourquoi on les abandonnait ainsi dans la broussaille.
Encore un de ces mystères du comportement de l’être humain.
Tout ce que j’ai entendu et vécu après la crise postélectorale, tout ce que je continue de vivre, me fait penser au sort réservé à ces tubercules de manioc.»

Charles Blé Goudé, homme politique

En détention préventive à La Haye

Dans, De l’Enfer je reviendrai

CamerounWeb.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here