Actualités

Covid-organics : les résultats du test au Congo

Au plus fort moment de la pandémie du Coronavirus, dont le premier cas a été enregistré le 14 mars dernier, le Congo a reçu de Madagascar, comme plusieurs autres pays africains, une importante quantité de Covid-organics.

Cette recette traditionnelle censée prévenir et guérir les malades du coronavirus a été testée et analysée par des experts, résultat : l’efficacité du produit est simplement limitée, au regard des résultats qui paraissent quelque peu mitigés.

« De façon préliminaire les résultats penchent vers une efficacité limitée dans les deux sens » a déclaré le Professeur Alexis Elira Dokekias, responsable de la prise en charge des malades du Coronavirus au Congo .

L’argumentaire du professeur Elira Dokekias s’appuie sur une étude préliminaire sur ce produit malgache dont quelques cartons contenant des bouteilles traînent encore dans son bureau de travail situé dans l’enceinte du Centre hospitalier et universitaire (CHU) de Brazzaville.

Sur la question des plantes médicinales locales, l’ethnologue Sorel Eta qui côtoie depuis plus de deux décennies les peuples autochtones Akas de la Likouala est d’avis que cette pharmacopée est d’un apport inestimable dans la lutte contre le Coronavirus et mérite d‘être testé.

S’agissant de l’évolution de la maladie, le Congo compte à ce jour plus de 2200 cas positifs avec un taux de létalité estimé à 2%.

Le pays qui est resté confiné pendant quarante-huit jours (entre mars et mai 2020) n’a toujours pas atteint le pic de l’épidémie et l’augmentation des cas constatée ces derniers temps est due notamment au non respect des mesures barrières dans les lieux publics tels les marchés ou encore dans les transports en commun.

Le port obligatoire du masque semble également poser problème dans certains milieux.

Source : africanews.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page