Actualités

Covid-19 : l’Afrique du sud recevra 1.5 millions de vaccins le 1er février

Au Cap en Afrique du sud, les résidents enfreignent l’interdiction de se rendre sur les plages de la ville pour protester contre les mesures de restrictions.

Face à l’apparition d’un nouveau variant du coronavirus dans le pays, le gouvernement sud-africain a dû remettre en place une série de restrictions sanitaires contraignantes.

Et après l’interdiction de vente d’alcool, et la fermeture des frontières ce sont les plages qui sont interdites aux habitants.

Ce nouveau variant serait à l’origine de contaminations plus infectieuses à la Covid-19, qui ont fait monté en flèche le nombre de cas dans le pays.

L’Afrique du Sud, le pays le plus touché par le virus sur le continent, attend un premier lot de 1,5 million de vaccins Oxford/AstraZeneca le 1er février.

L’économie la plus industrialisée d’Afrique recevra également neuf millions de doses de Johnson & Johnson, si son vaccin est approuvé, et négocie avec d’autres fabricants dont les noms ne sont pas divulgués.

Toutefois ce vendredi, Johnson & Johnson a confirmé que l’efficacité de son vaccin contre la Covid-19 est de 72% aux Etats-Unis mais qu’elle chutait à 57% en Afrique du Sud.

Les laboratoires ont affirmé que le variant sud-africain semblait résister d’avantage au vaccin.

Cette semaine, lors du Forum économique mondial virtuel 2021, le président sud-africain Cyril Ramaphosa a fustigé le « nationalisme vaccinal », accusant les pays riches d’accumuler des doses au détriment de leurs homologues plus pauvres.

On estime que l’Afrique aura besoin de 1,5 milliard de vaccins pour immuniser 60 % de ses 1,3 milliard d’habitants – un seuil potentiel d’immunité collective contre la Covid-19.

Source : africanews.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page