Société

Coup de théâtre : Trois épreuves du baccalauréat 2020 annulées et reprogrammés dans deux semaines

Pour des raisons putatives de fraudes massives, trois épreuves du baccalauréat de l’Enseignement général 2020 notamment dans les séries scientifiques, ont été annulées et seront reprises le 10 et 11 août prochain, annonce Pauline Nalova Lyonga dans un communiqué datée du vendredi 24 juillet 2020.

Canditats en pleine composition (c) Droits réservés

L’année 2019-2020 aura à plusieurs égards, marquée d’une empreinte indélébile le secteur éducatif camerounais. Après la crise de Coronavirus qui a causé l’arrêt total des activités scolaires pendant trois mois ainsi que le report des dates initiales des examens officiels, un autre évènement vient de nouveau troubler la quiétude des élèves.

On recommence la physique, la SVT et la chimie

Alors que le baccalauréat de l’Enseignement devrait se terminer demain avec la traditionnelle épreuve facultative, l’on apprend à travers un communiqué de Pauline Nalova Lyonga que les candidats des séries scientifiques vont devoir reprendre leurs épreuves de physique, Sciences de la vie et de la terre et chimie.

 «Le ministre des Enseignants secondaires, porte à la connaissance des candidats au baccalauréat C, D, E et TI de la session 2020 que les épreuves de Physique, Sciences de la vie et de la terre et Chimie pour le lundi 3 et le mardi 4 août dès 7h dans leurs centres de composition respectifs sur toute l’étendue du territoire», écrit la ministre des Enseignements secondaires dans ce communiqué dont votre journal a obtenu une copie.

Cette nouvelle programmation entraîne ipso facto une modification du calendrier du probatoire.  «Le chronogramme de passage des épreuves du probatoire de l’enseignement général subira un léger décalage. Les épreuves écrites débuteront le mercredi 05 août à 7h précises dans l’ordre de passage initial. Quant aux épreuves initialement prévues le 03 et 04 août, elles se dérouleront plutôt le lundi et le mardi 11 août 2020», précise le document du Minesec.

Les raisons de cette importante décision n’ont pas été officiellement dévoilées. Cependant, la mise en garde émise par Nalova Lyonga dans les dernières lignes de sa sortie, accorde du crédit aux soupçons de fraudes évoquées çà et là.

«Le ministre des Enseignements secondaires saisit cette occasion pour rappeler au public que les examens sont organisés pour le bien des jeunes Camerounais et que, toute personne qui tenterait d’interférer dans leur déroulement sera sanctionnée conformément aux lois et règlements de la République».

Newsletter :

Déjà plus de 6000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Le Bled Parle à ne pas manquer !

Source : Lebledparle.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page