Culture

Côte d’Ivoire : Barnus, un photographe passionné

Partager sa passion photographique avec la jeune génération, voici ce qui a poussée Barnus Sevi Gbekide à devenir professeur de photographie.
Dans un quartier huppé d’Abidjan, il dirige le centre culturel photographique où il forme de nouveaux passionnés à ce métier. Son objectif, répondre à une demande de plus en plus croissante de professionnels dans ce milieu souvent négligé et qui mérite d‘être promu.

“Le but de cette formation est que le métier de la photographie surtout en Afrique soit promu, soit valorisé, en ce sens que dans l’histoire, la photographie est un jeune art mais pour l’Afrique, c’est encore plus jeune que tout, donc il y a un besoin, afin que la photographie soit reconnue par les Africains eux-mêmes” souligne Barnus Sevi Gbekide .

Dans cette salle de classe, différents corps de métier s’y retrouvent. Ils bénéficient des techniques et secrets dispensés par le professeur Barnus. Ladji Abdoulaye Konaté, ce graphiste designer en fait partie. Il espère approfondir ses connaissances dans son domaine avec cette formation en photographie.

“Je suis infographe à la base et qui dit infographie parle de traitement de l’image donc qui rime avec la photographie. Petit à petit dans la pratique de mon métier d’infographie, je suis tombé amoureux de la photographie, j’ai décidé depuis un certain moment d’essayer d’apprendre et de maîtriser cet art” explique Ladji Abdoulaye Konaté.

Quand il ne dispense pas les cours de photagraphie, Barnus le photographe se rend dans la capitale ivoirienne armé de son appareil photo pour immortaliser tout ce qui l’inspire. Allant des personnes aux objets, ce photographe passionné par son métier communique son regard, sa vision du quotidien avec ses clichés.

“Au delà de la reproduction qu’on pense que le photographe fait, c’est l’intreprétation subjective de la réalité. Je suis devenu photographe pour apporter ma vision personnelle à la fois sur le quotidien, sur le banal, sur l’ordinaire” se confie t-il.

Ce passionné de la photographie souhaiterait exposer un jour ses œuvres aux quatre coins de la planète et ainsi attirer de nombreuses personnes à s’intéresser davantage à ce métier d’avenir sur le continent.

Source : africanews.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page