Actualités

Côte d’Ivoire : Affi N’Guessan sera-t-il candidat aux législatives ?

Fraîchement remis en liberté par les autorités ivoiriennes, Pascal Affi N’Guessan se préparerait à affronter les élections législatives de mars 2021.

Le candidat d’une des branches du Front populaire ivoirien pourrait participer à ce scrutin sous les couleurs de ce parti à Bongouanou, une ville du centre-est de la Côte d’Ivoire. C’est son avocat, Pierre Dagbo Gode , qui a levé toute équivoque sur la participation de son client. Et pour lui, Pascal Affi N’Guessan actuellement en liberté conditionnelle, est éligible parce que bénéficiant de la présomption d’innocence et n’a pas été encore été condamné.

Membre du Conseil National de transition créé pendant la présidentielle du 31 octobre 2020, Pascal Affi N’Guessan, faisait parti des opposants qui contestaient le troisième mandat d’Alassane Ouattara. Un mois après le scrutin, le 9 novembre, il est arrêté et gardé dans un lieu secret pendant plusieurs semaines. Il sera remis en liberté sous contrôle judiciaire le 30 décembre, poursuivi pour complot contre l’autorité de l’Etat, mouvement insurrectionnel, assassinat et actes de terrorisme.

Bongouanou, une ville meurtrie

La ville de Bongouanou d’où est originaire l’ancien Premier ministre de Laurent Gbagbo a essuyé les affres des semaines d’instabilité en pleine période électorale. La résidence de Pascal Affi N’Guessan a été incendiée de même qu’une école appartenant à un cadre de l’opposition, le député-maire de Bongouanou, Amalaman Gilbert. Le 18 octobre, au moins trois personnes ont été tuées dans des affrontements qui ont opposé différentes communautés.

Pascal Affi N’Guessan qui jouit d’une certaine notoriété dans la ville doit cependant convaincre ses autres co-partisans du FPI, s’il veut se voir réélire à la tête de cette circonscription. Pour rappel en 2016, alors qu’il était encore seul représentant du FPI reconnu par le pouvoir d’Abidjan, Affi N’Guessan avait remporté le siège de Bongouanou avec 59,7% devant le candidat du Rassemblement des Houphouétistes pour la démocratie et la paix (Rhdp) Assoumou Méa (39,18%).

Le FPI de retour dans l’arène politique

Le Front populaire ivoirien, la branche proche de Laurent Gbagbo a annoncé sa participation aux législatives de mars 2021, la majorité des militants est prête à aller aux élections, et le président Gbagbo y est favorable, expliquait, Assoa Adou, secrétaire général du FPI, assurant que l’ex-président a repris les commandes depuis longtemps. Mais, le FPI doit encore se chercher une tête. Et si peut-être le salut de ce parti venait d’une franche réconciliation de tous ses fils. C’est peut-être de cette manière que ce parti pourra comme l’analysait le politologue Sylvain N’Guessan signé son retour sur la scène électorale et reconquérir ses bastions, dans le sud, l’ouest et l’est de la Côte d’Ivoire, afin de se positionner comme le premier parti d’opposition, avoir accès à des financements et revenir dans le jeu pour la présidentielle de 2025.

Source : africanews.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page