Société

Coronavirus : Accusé de « surfacturation », Manaouda Malachie dévoile les chiffes

Le ministre de la Santé publique a fait le point financier sur la coronavirus le mercredi 22 juillet 2020.

Manaouda Malachie (c) Droits réservés

Il y a quelques temps, en plus de l’affaire du riz Orca, Manaouda Malachie fait l’objet des accusations de « surfacturation et détournements de fonds » des fonds destinés à la lutte contre le coronavirus notamment par le député du social Demaocritc front(SDF) Jean Michel Nintcheu.

Après avoir éclairé la lanterne des uns et des autres en journée du mercredi 22 juillet 2020 sur le premier chef d’accusation, le ministre de la santé publique est passé sur le fauteuil d’invité du journal de 20 h 30 à la CRTV pour faire le point sur la gestion des fonds alloués à la lutte contre la pandémie de la Covid-19.

Selon le membre du gouvernement : « Nous avons dépensé au niveau du Trésor Public, 18,5 milliards FCFA, dans le compte BGFI, environ 2,5 milliards FCFA et près de 150 millions FCFA dans le compte UBA pour la riposte contre la pandémie », a-t-il déclaré face à Adèle Mbala.

A en croire le Minsanté, « 12 centres d’isolement pour Covid sont en construction dans les 10 chefs-lieux de régions de l’étendue du pays. Nous avons déjà inauguré ceux de Douala, d’Ebolowa et Bertoua », détaille-t-il.

Pour ce qui est de situation épidémiologique, Manaouda Malachie pense que le Cameroun est sur la bonne voie : « Lorsque nous faisons aujourd’hui les simulations, nous avons un nombre moins important de contamination et de décès », déclare-il à la télévision  nationale au moment où le Cameroun enregistre 382 décès plus de 17 0000 cas confirmés et plus de 14 000n guérisons.


Newsletter :

Déjà plus de 6000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Le Bled Parle à ne pas manquer !

Source : Lebledparle.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page