Actualités

Congo : le dépistage du coronavirus suspendu faute d’intrants

Au Congo-Brazzaville, les prélèvements inhérents au dépistage du nouveau coronavirus n’ont pas eu lieu vendredi. La faute à une rupture d’intrants évoquée par les autorités.

« Le responsable du Centre des opérations d’urgences de santé publique (COUSP) a le regret d’informer l’ensemble de la population, de la suspension des prélèvements relatifs au dépistage de la covid-19 à compter du vendredi 24 juillet à 7 h 00 », peut-on lire dans un communiqué rendu public la veille.

Le document signé du Dr Benjamin Atipo, responsable du COUSP rassure la population de la reprise du dépistage dès que la structure « disposera d’une quantité suffisante des intrants (écouvillons, réactifs, etc.) de prélèvements ».

Sur les réseaux sociaux dont Facebook, l’annonce est sévèrement critiquée par des internautes qui pour la plupart s’interrogent sur la gestion des dons reçus par le gouvernement congolais d’acteurs privés et de pays étrangers dont la Chine.

En attendant, sur le terrain, le virus poursuit sa conquête. Au 24 juillet, le Congo-Brazzaville compte depuis l’apparition d’un premier cas en mi-mars, 3 038 personnes contaminées à la covid-19 dont 756 guéries et 51 décès.

Source : africanews.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page