Sport

Chan 2020: le gouvernement promet une sécurité renforcée

Cette assurance a été récemment donnée par le ministre de la Défense au terme d’une réunion de sécurité à Yaoundé.

Le Cameroun s’apprête à accueillir l’Afrique dans le cadre du CHAN qui se dispute du 16 janvier au 7 février 2021.

Pourtant, le pays fait toujours face à d’importants défis sur le plan sécuritaire. Dans la région de l’Est, les incursions même sporadiques, des rebelles de la République Centrafricaine voisine, sont signalées.

A l’Extrême-Nord, malgré l’action des forces armées, le groupe terroriste Boko Haram a gardé une certaine capacité de nuisance. En témoigne l’horrible attaque à Mozogo le 8 janvier avec 12 morts sur le carreau, dont 11 civils et un insurgé.

Sur le théâtre du conflit dans les régions anglophones, ce début d’année est aussi marqué par la multiplication des attentats. Entre les 6 et 8 janvier, 11 personnes, parmi lesquelles 3 civils et 8 hommes en tenue, ont été tuées dans deux attaques qui se sont produites respectivement non loin de Mbengwi (Nord-Ouest) et à Matazem presque dans la région de l’Ouest.

A quelques jours du début du CHAN, le gouvernement promet un renforcement des mesures sécuritaires pendant la compétition.

«De fermes dispositions spéciales ont été arrêtées pour assurer une couverture sécuritaire maximale de cet important évènement; elles portent notamment sur la sécurisation des transports, des sites d’hébergement, ainsi que des sites d’entraînement et de compétition», informe le ministre de la Défense dans un communiqué signé le 8 janvier.

Joseph Beti Assomo a présidé ce jour-là, une importante réunion à Yaoundé avec tous les responsables en charge des questions sécuritaires.

Communiqué sécurié Chan« />

Source : Camerounweb.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page