Sport

CHAN 2020 : Antoine Bell tacle violemment les séparatistes de Limbe

Joseph Antoine Bell sur les antennes de Radio France Internationale a indiqué qu’il n’est pas question de se soumettre à l’interdiction des séparatistes d’accueillir le Championnat d’Afrique des Nations, dans leur zone de vie.

Tout comme le coach des Léopards de la RDC, Joseph Antoine Bell a été l’invité du programme Radio Foot International de RFI enregistré à Douala le 19 janvier 2021. L’ancien gardien de l’épopée des Lions indomptables de 90, a donné son point de vue sur l’interdiction des séparatistes d’abriter le Championnat d’Afrique des Nations (CHAN) 2021 dans leur territoire imaginaire qu’ils appellent Ambazonie.

Pour l’ancien Lion indomptable, il n’y a pas de raison à ce que le CHAN ne se joue pas en zone anglophone. Surtout que les camerounais anglophones estiment être lésés.

«Les sécessionnistes, ils disent les anglophones sont marginalisés donc si tu organises une compétition et tu évites les régions anglophones, tu confirmes qu’ils sont marginalisés. Le football c’est pour tout le monde. On y joue habituellement, il y a pas de raison pour que là on y joue pas et précisément qu’on les évite en disant qu’on reconnait que les sécessionnistes [coupure de parole]… On ne va pas leur demander leur accord. Il y a aucun évènement qui aurait pour risque sécuritaire zéro. On est en plein dedans aux États-Unis. On ne peut pas dire aux États-Unis comme il y a des extrémistes on ne fait plus. Non ! On va faire. On a de la chance, ce n’est pas le terrorisme global. Il s’agit d’un évènement en un lieu, donc on peut le contrôler», a-t-il déclaré Joseph Antoine Bell.

Correspondance

Rappelons qu’à la fin de l’année dernière, l’un des leaders de l’Ambazonie fantôme a adressé une correspondance à la Confédération africaine de football, la Fifa aussi. L’objet de cette correspondance était de les signifier clairement leur refus d’abriter les matches du CHAN dans leur zone de vie.

«Nous vous écrivons au sujet de l’organisation prévue du Championnat d’Afrique des Nations (CHAN) (…) Nous sommes conscients que certaines équipes, notamment dans la poule D, composée de la Zambie, de la Guinée, de la Namibie et de la Tanzanie, ont été programmées pour jouer sur le territoire de l’ancien Cameroun du Sud sous l’administration britannique, maintenant nommé, Ambazonie. (…) Nous attirons par cette lettre votre attention, celle de la FIFA et de la CAF, de toutes les équipes jusqu’ici programmées pour jouer à Limbe, et de tous les spectateurs potentiels, que tout le territoire d’Ambazonie, y compris Limbé, est une zone de guerre et non propice à aucun match international en ce moment», ont-ils écrit.

Source : Camerounweb.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page