Sport

Caster Semenya poursuit son bras de fer

La championne olympique du 800 mètres, Caster Semenya ne s’avoue pas encore vaincue dans le duel qu’elle livre depuis plusieurs années avec la Fédération Internationale d’athlétisme.

La championne sud-africaine, super androgyne, refuse de prendre un traitement hormonal pour faire baisser son taux de testostérone . Après le rejet de sa requête par la cour suprême suisse, elle compte à présent porter l’affaire devant la cour européenne des droits de l’homme.

Son avocat, Greg Nott est déterminé : « peu importe que nous gagnions ou que nous perdions. Quoi qu’il arrive, Caster sortira grandi de cette affaire. Je pense que les Suisses n’ont pas pris la mesure de leur décision. Ils auraient pu délivrer un jugement progressiste en rapport avec notre époque. « 

En attendant de connaître l’issue de cette bataille juridique, la championne sud-africaine tente de rester concentrée sur son objectif des Jeux de Tokyo en 2021. La double championne olympique du 800 m pourrait en effet s’aligner sur une distance plus courte comme le 200 mètres car l’interdiction pour les athlètes super androgyne ne prévaut que sur les courses de demi fond allant du 400 mètres au kilomètre.

Source : africanews.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi

Fermer
Bouton retour en haut de la page