Santé

Cancer du sein : les oncologues tirent la sonnette d’alarme

D’après Dr Canisius Uwizeyimana, une femme sur huit, a de forts risques d’avoir un cancer du sein
Les médecins oncologues encouragent les femmes à faire des dépistages précoces de leurs seins, en vue d’éviter le cancer du sein. Un appel lancé ce 06 octobre, le mois destiné à la sensibilisation du cancer du sein.

D’après Dr Canisius Uwizeyimana, spécialiste oncologue, le cancer du sein est le premier cancer qui tue les femmes et une femme sur huit, a de forts risques d’avoir ce cancer. Toutefois, il confie qu’il n y’a pas de symptômes exacts de cette maladie.

« Selon les personnes, il y a le facteur d’âge ou les prédispositions génétiques. Mais pour la plupart des cas, ce cancer dépend de la taille du sein ou de sa peau », indique le spécialiste oncologue.
Pour cela, il exhorte les femmes et les jeunes filles, à faire des diagnostics précoces de leurs seins. Et de rassurer, que tout tumeur senti à l’intérieur du sein, ne veut pas dire cancer du sein.
Même si les médecins oncologues prônent pour un dépistage précoce, le CEMABU (Cadre d’expression des malades du Burundi), déplore la difficulté d’accéder aux traitements et le manque des centres spécialisés pour le traitement du cancer.

« Nous avons demandé au gouvernement d’ajouter le cancer sur la liste des maladies prises en charge par la mutuelle ainsi que les autres assurances maladies comme il a été fait pour le Sida et la tuberculose », regrette Sylvain Habanabakize. Et suite aux faibles moyens de certaines malades, la plupart des femmes perdent leur vie suite à ce cancer, sans qu’elles le sachent, a-t-il révélé.
Dr Etienne Niyonzima, chargé du département des maladies chroniques et non transmissibles, au sein du ministère en charge de la Santé publique, informe que ce ministère prévoit la construction d’un centre spécialisé contre le cancer. Selon lui, le ministère de la Santé publique, avec ses partenaires, sont en train d’étudier aussi sur comment faciliter l’accès aux traitements aux malades atteints du cancer et à un coût moins élevé.


Même si les chiffres affirment que le cancer du sein est le premier cancer chez les femmes, dans une étude faite par l’Alliance des Ligues francophones africaines et méditerranéennes contre le cancer, 3 à 4% des hommes sont touchés par le cancer du sein, selon les pays en Afrique.

Source : AfriqueFemme.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page