Société

Cameroun : Une marche de soutien à Jean Pierre Amougou Belinga dans le Littoral  

Des jeunes de la région du Littoral ont apporté une motion de soutien au président directeur général du Groupe L’Anecdote Jean Pierre Amougou Belinga.

Marche des jeunes du Littoral (c) Droits réservés

Il y a près d’un mois, Jean Pierre Amougou Belinga fait la Une des journaux. Si une franche partie ne cautionne pas les agissements de l’homme d’affaires, tel n’est pas le cas pour la jeunesse de la région du Littoral qui a décidé de voler à son secours en effectuant une marche de soutien.

Sur les images, l’on peut apercevoir, des jeunes de sexes confondus arborant chacun un t-shirt de couleur blanche avec la photo du Zomlo’o gravée à l’avant.

Les jeunes qui ne se séparent pas de leur cache-nez   tiennent des espèces de plaques en mains. Sur celles-ci, sont représentées les couleurs du drapeau national.

Les messages inscrits sur les supports que tient le soutien du PDG du Groupe L’Anecdote sont harmonisés car, l’écriture en lettres capitales alterne entre le rouge et le noir.

Motion de soutien

Pas moins qu’un soutien inconditionnel à l’endroit de celui qui reçoit les flèches de plus d’une personne : « Combattre Amougou Belinga c’est tuer la jeunesse », peut-on lire par ci, et par là, « les jeunes du Littoral soutiennent le bâtisseur le Zomloa des Zomloa » non sans interpeller le patron de Telesud : « Amougou Belinga l’espoir des jeunes ne tuez pas vos valeurs », peut-on déchiffrer au loin.

Rappel des faits

Rappelons que l’acte de la jeunesse du Littoral n’est pas fortuit. Le 18 juin 2020, le pape des médias avait fait arrêter par la gendarmerie, l’un de ses journalistes Ernest Dieudonné Obama Nana alors que ce dernier avait quitté son domicile pour se rendre au bureau au qurtier Nsam à Yaoundé.

Deux semaines plus tard, les propos désobligeants de Jean pierre Amougou Belinga envers le peuple Beti lui ont valu dans les médias, hors médias et réseaux sociaux, une riposte à la hauteur de son missile.

Comme si cela ne suffisait pas, des jours après, une conversation audio entre le chef Mvog Belinga et celui qui était jusque-là ambassadeur du Cameroun en RCA, Nicolas Nzoyoum a fuité sur la toile et surchauffé une fois de plus les esprits.

La tenue condescendante du Zomlo’o vis-à-vis de son interlocuteur est passée au crible de la critique par l’opinion.


Newsletter :

Déjà plus de 6000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Le Bled Parle à ne pas manquer !

Source : Lebledparle.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page