Société

Cameroun : trois mille personnes tuées par le paludisme en 2018

Le paludisme représente la première cause de mortalité au Cameroun avec plus de trois mille décès enregistrés en 2018, selon des données du ministère de la Santé publique.

Moustique – capture photo

Cette maladie qui affecte environ deux millions de Camerounais chaque année, représente 30% de consultation et 40% des hospitalisations dans le pays, renseignent les données, précisant que la morbidité est plus élevée chez les enfants.

Depuis quelques années, le gouvernement multiplie les actions de sensibilisation à travers des campagnes de distribution de Moustiquaires imprégnées à longue durée d’action (MILDA), mais malgré cela à peine 59% de la population a utilisé la moustiquaire imprégnée en 2018.

Ainsi, le Cameroun a engagé, depuis février dernier, une campagne de distribution de plus de 14 millions de MILDA pour augmenter le nombre d’utilisateurs.

Le ministre de la santé a procédé il y a quelques jours en compagnie de l’Ambassadeur de France au Cameroun, Gilles Thibaut à une campagne de sensibilisation sur l’utilisation de la moustiquaire imprégnée à longue durée d’action (MILDA) dans les quartier Tsinga et Briqueterie.

Il a annoncé à travers un communiqué le 22 avril dernier, la distribution dans les prochains jours des MILDA dans les régions de l’Est, de l’ouest, du Sud et les 13 districts de santé de la phase 1 de la région du littoral.

« Zéro palu, je m’engage », a été le thème de l’édition de cette année 2019 célébrée le 25 avril dernier qui interpelle chaque citoyen à s’investir dans ce combat.


Source : Lebledparle.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page