Politique

Cameroun : Stoppée net par les forces de l’Ordre à l’entrée de la résidence de Maurice Kamto, Tiriane Noah relate les faits

La deuxième vice-présidente du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun(MRC) s’est confiée à nos confrères d’Equinoxe Télévision.

Affluence devant le domicile de Maurice Kamto (c) Droits réservés

Ce jeudi 22 octobre 2020, l’ambiance était toute particulière au domicile de Maurice Kamto au quartier Santa Barbara à Yaoundé. Les hommes en tenue étaient nombreux, stationnés devant la résidence du présent national du MRC. Entretemps, une délégation des femmes sous la conduite de Tiriane Noah devait rendre visite à leur président de parti.

Contre toute attentes, les militants qui transportaient avec elles les vivres frais n’ont pas pu franchir la barrière qui entoure la maison de l’avocat international.

C’est ce que laisse entendre la 2ème vice-présente du MRC dans un élément diffusé au journal de la chaine à capitaux privés Equinoxe TV hier soir : « La visite consistait essentiellement à voir notre président qui est séquestré depuis un mois déjà. Depuis un mois, il est sans visite. Ayant échangé avec lui, nous pensions qu’il était tant que nous réagissions face à la pénurie naturelle des vivres qui sévissait déjà dans son domicile. Voilà pourquoi nous n’avons pas voulu rendre cela officiel. Nous n’avons pas pu rencontrer le président. Pourtant, nous avons travaillé avec les avocats. Et selon les dernières recommandations, toute visite au président national Maurice Kamto devrait être autorisée par le Délégué Général à la Sûreté National et le Secrétaire d’Etat à la Défense et bien-sûr encadrée par les avocats. C’est ce que nous avons fait. Le but, n’était pas la mobilisation ou l’affrontement avec les forces de l’ordre. C’était juste de venir rencontrer le président national et sa famille et leur donner quelques vivres. Nous nous sommes rendues à son domicile, mais nous n’avons pas pu le rencontrer parce que les forces de l’ordre nous en ont empêchées. Ils ont fait descendre des véhicules les vivres que nous avons apportés ; sur très haute surveillance ; il y en a qui étaient d’ailleurs très belliqueux. C’est quand même dommage. Après qu’on a descendu les vivres, on nous a chassées des lieux », a raconté la troisième personnalité du parti classé deuxième à la présidentielle du 7 octobre 2018.


 

Newsletter :

Déjà plus de 6000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Le Bled Parle à ne pas manquer !

Source : Lebledparle.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page