Société

Cameroun : Revue de presse du vendredi 24 juillet 2020

Chers abonnés salut et bienvenu s à cette dernière livraison de la revue de presse de la semaine, marquée entre autres par la désormais affaire Manaouda.

Lebledparle.com (c) 

Entrons de plain-pied dans cette revue de presse du vendredi 24 juillet 2200 avec Cameroon Tribune qui pointe à sa Une : « Situation sanitaire et sécuritaire : Yaoundé et Londres en phase ». Le journal de Marie Claire Nnana rappelle qu’« Au cours de l’audience que lui  accordée le président de la République Paul Biya hier au Palais de l’Unité, le Haut-Commissaire de Grande Bretagne au Cameroun, James Rowan Laxton a réaffirmé le soutien de son pays dans la lutte contre le covid-19 et la recherche des solution durables à la crise dans le Nord-ouest et le Sud-ouest ».

Le Trihebdomadaire L’Œil du Sahel quant à lui met en avant une enquête qui révèle les « vérités sur les conflits à l’ART », titre le journal de Guibai Gatama qui fait également savoir en pied de page qu’« un enseignant accusé de détournements des frais de dossiers du Cep » à Gazawa.

« Entrée au gouvernement : Quand l’Art devient le champ de bataille », ponte à sa Une InfoMatin. Le journal de Dieudonné Mveng fait savoir dans que « Justine Diffo et Luc Sindjoun, tous les deux fils de Baham, pour brouiller les cartes, déportent leur guerre de leadership à Yaoundé. Qui va tuer l’autre ? », s’interroge le quotidien du patron d’InfoTV.

« Douala : Coup de latte mortel », pointe à sa Une Mutations qui revient en sa page 5, sur l’affaire du gendarme « tué pour une pièce de 100F ».

Le journal Le Jour point à sa Une : « Economie-Covid-19 : le cri de détresse du Gicam ». Le journal d’Haman Mana révèle que « réuni s à Douala, les patrons du Cameroun ont présenté la situation catastrophique provoquée par la pandémie dans l’économie camerounaise ».

Dans la même perspective, « Gestion du Coronavirus : « Enquête dans la galaxie Malachie », pointe à sa Une Le Messager selon lequel, « Le maillage du territoire national pour la recherche, le dépistage, la prise en charge des cas positifs, la gestion des fonds et le dispositif de surveillance épidémiologique aux postes frontières au scanner », peut-on lire. Emergence quant à lui s’interroge sur l’affaire Malachie : « Faut-il ouvrir une enquête sur la gestion des fonds dédiés », lit-on à la Une du quotidien vert qui n’est pas passé du « gendarme tabassé à mort pour 100F ».

Le trihebdomadaire Le Soir ne voit pas cette actualité sous un même angle : : « Lutte contre le coronavirus : Un ‘’batard politique aux trousses de Manaouda », est le titre qui barre la Une du journal d’Armand Mbianda pour qui, « Alors que le Cameroun apparait comme un bel exemple de riposte contre la pandémie dans le continent, le député SDF s’insurge par des sorties hasardeuses et antirépublicaines pour distraire l’opinion », peut-on lire en commentaire. Une attitude condamnée également par Le Quotidien qui en sa Une, tire à boulet rouge sur l’élu de la nation : « L’illettrisme politique de Jean Michel Nintcheu », qualifie-t-il.

Pour ce qui est du journal Esssingan, il revient sur le clash Louis Paul Motaze Jeune Afrique : « Aucun contrôle le fiscal enclenché en débuté de l’exercice 2020 », rapporte à sa une le journal de Marie Robert Eloundou, les propos du Minfi dans un démenti publié le 20 juillet 2020.

Pour le quotidien L’Epervier, « Il faut sauver l’IRAD », lit-on à sa Une tandis que pour Prospective, « Loi sur les associations artistiques et culturelles : La famille des Arts et de la Culture soutient Paul Biya », pointe-t-il à sa Une.

Chers abonnés, nous sommes parvenus au terme de notre revue de presse de ce vendredi. N’oubliez pas de faire un tour au kiosque pour vous approprier le journal à hauteur de 400FCFA. Entretemps, l’équipe de Lebledparle.com vous souhaite bon weekend.

Copyright (c) : Une édition réalisée par le journal en ligne Lebledparle.com

La revue de la presse camerounaise est éditée tous les matins par les journalistes du média Lebledparle.com et nous demandent un travail considérable. Nous demandons à tous les médias numériques et traditionnels ainsi que les pages administrées sur les réseaux sociaux qui nous copient d’être professionnels et de systématiquement citer leur source en mettant un lien vers notre site ou la mention ci-dessus chaque fois qu’ils reprennent notre article. Sans quoi nous nous trouverons dans l’obligation de faire valoir nos droits. Merci pour votre compréhension. 

<!–

Sponsorisez la revue de presse du Cameroun

–>

Newsletter :

Déjà plus de 6000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Le Bled Parle à ne pas manquer !

Source : Lebledparle.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page