Cameroun : La réfection de l’Axe Lourd Yaoundé-Bafoussam  va couter 114 milliards de FCFA

185

Le projet de la mise en œuvre d’un revêtement en béton bitumineux de l’axe routier Yaoundé-Bafoussam coutera à terme, 114 milliards de FCFA. C’est du moins ce qu’on peut lire dans le journal de feu Richard Touna, le bihebdomadaire Repères en kiosque ce lundi 15 avril 2019.

D’après le récit proposé par nos confrères du journal Repères, le projet prévoit d’abord l’aménagement des accotements en enduits superficiels bicouche ; la substitution de tous les ouvrages hydrauliques et métalliques existants, en dalots et en béton armé et puis, la construction de deux stations de pesage.

Sont également en ligne de mire, comme nous le précise le journal, trois aires de repos, ainsi que la réhabilitation de deux postes de péage à Bafia et Bafoussam. La mise en œuvre de la signalisation, la construction d’un échangeur à Obala, la reconstruction de la traversée urbaine de Bafoussam et l’aménagement de 40 km de voiries urbaines le long des villes traversées par le projet.

Les actions supra énumérées ont été cofinancées par la Banque africaine de développement (BAD), et le gouvernement camerounais.

S’agissant de la zone allant du pont d’Ebebda–Bafoussam ; longue de 241 KM, le montant global qu’y alloué s’élève à hauteur de 114 397 981 202 FCFA. Selon, Emmanuel Nganou Djoumessi ministre en charge des travaux publics, l’État du Cameroun souhaite pour ce projet (Yaoundé–Bafoussam), obtenir des standards de 7,4 m pour la chaussée, et 1,5 m d’accotement de part et d’autre de la chaussée.

Lors de la séance des questions orales au parlement le 5 avril 2019, Emmanuel Nganou Djoumessi a apporté précisions supplémentaires : « En marge des travaux routiers proprement dits, il existe un important volet aménagement d’infrastructures socio-économiques le long de l’itinéraire routier, notamment : la construction des marchés, salles de classe, cases communautaires, centres multifonctionnels des jeunes et centres de promotion de la famille et de la femme, la réhabilitation des routes communales ». Ces projets seront selon le ministre des Travaux publics, confiés aux PME camerounaises, et seront achevés d’ici 2020.

LeBledParle.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here