Société

Cameroun : La décision du Pr Adolphe Minkoa She de supprimer le doctorat de l’IRIC lui vaut les flèches

La décision du recteur de l’Université de Yaoundé 2, le Pr Adolphe Minkoa She de supprimer le doctorat en Relations internationales était au Centre du débat à la radio des artistes le samedi 11 juillet 2020.

Pr Adolphe Minkoa She (c) Droits réservés

L’institut des relations internationales du Cameroun(IRIC) est vieux de 49 ans pour avoir été créé le 24 avril 1971. Il compte 4 départements à savoir Diplomatie et Enseignements professionnels, Économie internationale, Politique international et Droit international. Dans cet établissement récemment dirigée par le Dr Salomon Eheth, il y existe huit département dont la Diplomatie, la Communication et Actions Publiques Internationales, la Banque Monnaie-Finance Internationales, le Contentieux international, l’Intégration régionale et Management des Institutions communautaires, le Marketing international, les Attachés des affaires étrangères, la Coopération internationale puis le Développement durable.

Malgré ce fort potentiel, il se trouve que le Pr Adolphe Minkoa She, l’actuel recteur de l’Université de Yaoundé 2 a décidé de la suppression du doctorat en Relations internationales dans cette l’institution universitaire publique qu’il controle.

Une intention qui fâche les analystes et hommes politiques qui se sont retrouvés à la radio de Roméo Dika émettant à la station 106.5 le samedi dernier.

Les autorités doivent intervenir…

C’est ce qu’a soutenu Hervé Tabi sur cette actualité bien qu’encore dans les coulisses. Pour ce dernier, une décision de cette envergure doit être la résultante d’un consensus entre les collaborateurs ou encore une note hiérarchique : « il y a eu bien avant, des docteurs troisième cycle qui sont sortis de l’IRIC et aujourd’hui, prendre une décision comme celle-là de supprimer l’unité de formation doctorale à l’IRIC et la loger à Soa à la Faculté des Sciences juridiques et politiques, je ne sais pas si c’est le fruit d’une action concertée avec tous ses collaborateurs, avec ses doyens, ses vice-recteurs et autres ou alors c’est une décision individuelle. Je me pose juste des questions. Parce que vous savez, nous avons des écoles de formation doctorale. Nous avons les institutions telles que l’Esstic, l’Iford, l’Ecole des Travaux publiques vous avez même l’INJS. Mais je ne sais pas pourquoi on va jusqu’à supprimer le doctorat à l’IRIC. Je crois que des autorités de ce pays doivent se pencher sur cette affaire. Je ne sais pas si c’est une instruction ou si c’est une décision prise comme ça. Je me pose la question qu’est-ce que l’IRIC a fait au recteur de l’Université de Yaoundé 2 », a affirmé le militant du Rassemblement démocratique du peuple camerounais(RDPC).

Une pure jalousie?

Telle est l’analyse d’Aimé Cyprien Olinga pour qui, professeur agrégé, Adolphe Minkoa She ne compte plus donner l’opportunité à la jeune génération de s’élever : « Je dis que c’est un véritable scandale de ce côté-là. Comment on peut justifier qu’une école, dès sa création qui formait déjà des docteurs, du jour au lendemain, parce que quelqu’un il est devenu docteur (voilà le genre de responsable qu’on a dans ce pays. C’est-à-dire que quand il travers la rivière, le fleuve doit casser le pont. Dès qu’il a traversé, personne d’autre n’a le droit de traverser). Non, c’est curieux, c’est inadmissible ! », s’est offusqué le Président du Front démocratique révolutionnaire(FDR)

Impossible de supprimer le doctorat à l’IRIC

C’est la posture du Pr Pascal Charlemagne Messanga Nyamding en tant qu’enseignant de de l’Iric. L’universitaire qui dit n’avoir pas été consulté soutient que l’Iric a tellement formé et entend encore former de hauts cadres qu’il ne saurait fermer le doctorat: « L’IRIC a formé toutes sortes de hauts cadres…Regardez à l’interne, dans le gouvernement, Bassilekin III, ministre des petites et moyennes entreprises, diplômé de l’IRIC, Lejeune Mbella Mbella, Dr Ferdinand Ngo’o Ngo’o, ministre d’Etat, secrétaire général là la présidence de la République Dr Salomon Eheth, docteur troisième cycle, le Pr Joseph Owona, le Pr Kamto…Je discute avec tous mes collègues et ma hiérarchie. Personne ne comprend ce qui se passe. Il semble que l’unité de formation doctorale a été supprimée. Je vous dis que l’Esstic a une unité de formation doctorale. Excusez-moi, je n’ai rien contre les étudiants de l’Esstic, mais les étudiants de l’Esstic commencent quand même avec le Bacc et ils finissent après avec le Master. Comment on peut nous faire comprendre que l’IRIC qui, de tous ces établissements de Yaoundé 2 a été privée du doctorat ? Je ne sais pas si c’est vrai… Comment on peut comprendre que, du point de vue décisionnel, moi qui vous parle, je suis docteur en Sciences politiques, option Relations internationales africains, quand vous dites Sciences politiques, si c’est vrai, qu’est-ce que ça a à voir avec Relations internationales ? Ça n’a rien à voir ! Les études internationales c’est le droit international et rien d’autre. Donc l’Iric a été créée le 24 avril 1971 par décret présidentiel qui confère à cet établissement le statut de Relations internationales. Nous avons huit masters. Nous prenons options contentieux international, Intégration Régionale Et Management Des Institutions Communautaire, gestion, Environnement, Management action humanitaire, Coopérations décentralisées. Nous avons des étudiants en doctorat en cours. Comment on peut comprendre qu’on aille inféoder l’Iric si c’est vrai ? Parce que les collègues qui étaient là étaient choqués, surpris. J’ai même discuté avec certains. La direction n’a pas été associée à cela. Mieux encore, j’aurais même appris que le Pr Pondi (Jean Emmanuel, Ndlr) qui est vice-recteur charge de l’Enseignement, ancien recteur directeur de l’Iric et directeur honoraire de l’Iric, mais même appris qu’il n’a pas été consulté… Je ne comprends pas comment ces conseillers-là peuvent amener le Pr Minkoa à signer une telle chose… », décrypte le membre du Comité central du RDPC.


Newsletter :

Déjà plus de 6000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Le Bled Parle à ne pas manquer !

Source : Lebledparle.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page