Société

Cameroun :  Comment le gouvernement entend sauver la filière tomate en détresse

Les solutions ont été évoquées au cours de la réunion hebdomadaire tenue par visioconférence entre Joseph Dion Nguté et les membres du gouvernement le 16 juillet 2020.

Un producteur de toamte (c) Droits réservés

 La relance du secteur de la tomate était l’un des points cruciaux inscrits à l’ordre du jour au cours de la rencontre en ligne interministérielle hier.

En effet, s’il est vrai que quasiment tous les secteurs d’activités économiques ont été touchés par la pandémie du coronavirus, la filière tomate l’a été davantage du fait de la fermeture des frontières qui a causé le trop plein sur le marché, par ricochet, la chute des opérateurs du secteur.

C’est pour pallier cette situation déplorable que le chef du gouvernement et ses ministres ont, au cours de la réunion hebdomadaire tenue par visioconférence le jeudi 16 juillet 2020, élaboré des pistes de solutions.

Selon le compte rendu dressé par Séraphin Magloire Fouda : « Concernant la production locale de tomate, il est apparu que la fermeture des frontières dans le cadre de la lutte contre le Covid-19 a entrainé une baisse des exportations de tomate vers les pays voisins et une réduction drastique des marges de rentabilité des opérateurs de ce secteur », reconnait le gouvernement.

Pour y remédier, « Le plan de relance de la production locale de tomate en cours d’élaboration prévoit une série de mesures d’accompagnement dont l’identification des coopératives les plus impactées, le renforcement des capacités techniques de production et de transformation des tomates et l’appui des agriculteurs en intrants et en équipements agricoles », explique le communiqué rédigé par le secrétaire général des Service du Premier ministre.

 

Newsletter :

Déjà plus de 6000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Le Bled Parle à ne pas manquer !

Source : Lebledparle.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page