Politique

Cameroun : Bapooh Lipot conteste la décision de la Justice qui fait de Baléguel Nkot le SG de l’UPC

L’ancien député de l’Union des populations du Cameroun((UPC) entend poursuivre son mandat jusqu’au bout malgré la décision de la Justice.

Robert Bapooh Lipot (c) Droits réservés

C’est depuis des années que des sons discordants se font entendre au sein de l’UPC. A l’origine, le poste de secrétaire général du parti historique fait l’objet des disputes entre deux tendances majeures. D’une part, le Dr Pierre Balguél Nkot, élu en 2017 se dit SG légitime, d’autre part, Robert Bapooh Lipot qui brandit la thèse de la légalité doublée de la légitimité parce qu’élu  dans un congrès le 30 septembre 2012.

Mais il y a quelques jours, la justice a tranché en faveur de de Baléguel Nkot, une manière de mettre fins aux querelles intestines et redonner les lettres de noblesse au parti des Crabes.

Cette décision de la justice ne fait pas l’unanimité chez Robert Bapooh Lipot. Il le démontre dans un texte publié sur la toile le 19 juillet 2020.

Pour plus de détails, Lebledparle.com vous propose ci-dessous, l’intégralité du texte du président du conseil d’administration de la Société de Recouvrement des Créances du Cameroun(SRC).

 

Je voudrais rassurer le Peuple Camerounais sur un fait majeur : le 30 septembre 2012, au Palais de Congrès de YAOUNDE, J’ai été élu Secrétaire général de l’Union des Populations du Cameroun dans un Congrès statutaire dont la légalité et la légitimité n’ont jamais été contestées. À ce titre j’assumerai toujours mes fonctions jusqu’à ce que les militantes et militants de l’UPC dans un autre Congrès Statutaire et Légal, me retirent cette confiance.

Je ne céderai jamais aux chantages des dissidents qui, en réalité sont toujours à la manœuvre pour déstabiliser l’UPC depuis le choix d’Augustin Frédéric Kodock d’installer l’Action Politique du Parti historique dans les Institutions républicaines, tournant pour ainsi dire le dos aux options révolutionnaires anachroniques qui constituent la boussole des dissidents débonnaires qui s’attèlent à tromper la justice aujourd’hui en disant que je n’ai jamais été élu dans un Congrès par les militants de l’UPC. 

Or, les faits sont là. Devant les militants et sympathisants de l’UPC. J’ai reçu un mandat et la confiance de mon Parti que je sers dans la loyauté et fidélité aux Idéaux des Pères fondateurs de notre Parti.  Permettez-moi d’ailleurs, d’inviter ces dissidents à venir prendre légalement et légitimement ma place lors du prochain Congrès légal et statutaire de l’UPC qui se tiendra en 2021. En attendant, je demande aux militants et sympathisants de l’UPC de redoubler de vigilance et de fermeté. Car nous savons très bien que ces dissidents qui se sont toujours opposés à l’héritage Politique d’Augustin Frédéric Kodock que j’assume fidèlement, vont toujours œuvrer pour perpétuer le dilatoire face à nos actions sur le terrain qui font honneur aux Upcistes et à l’UPC sur le plan national et international.

En réalité, et à l’évidence, dans un Cameroun Moderne et, au regard des enjeux et défis de notre Société, l’UPC ne peut servir de dépotoirs de marginaux invétérés, adeptes d’une prise de pouvoir par la rue. Notre position est claire. En souscrivant à l’option politique d’Augustin Frédéric Kodock, l’Union des populations du Cameroun doit rester dans la quête du pouvoir par voie démocratique et dans le strict respect des Institutions républicaines et ceux qui les incarnent.  Rendez-vous en 2021 au Congrès statutaire et légal de l’UPC.

 

Honorable Bapooh Lipot Robert Secrétaire général de L’UPC.


Newsletter :

Déjà plus de 6000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Le Bled Parle à ne pas manquer !

Source : Lebledparle.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page