Société

Cameroun : Après des rumeurs persistantes de corruption à l’ART, Libom Li Likeng rappelle à l’ordre la PCA Justine Diffo

La ministre des Postes et Télécommunications a saisi la présidente du Conseil d’Administration de l’Agence de Régulations des Télécommunications (ART) au sujet de la situation conflictuelle qui règne au sein de la structure.

Minette Libom Li Likeng (c) Droits réservés

« Je tiens à démentir formellement l’authenticité de cette note dont l’intention est de maintenir un climat conflictuel entre les principaux dirigeants des organes sociaux de l’ART et de jeter l’opprobre sur le fonctionnement des institutions de la République », écrivait le Pr Zoo Zame, directeur général de l’ART le 9 juillet 2020.

Malgré ce démenti, il n’y jamais de fumée sans feu, a-t-on coutume de dire. Le Minpostel, ministère de tutelle s’est saisi de l’affaire, y voyant une « situation conflictuelle », tel que fait l’objet de la correspondance adressée au Pr Justine Diffo Tchuinkam, PCA de l’ART depuis le 30 avril 2020.

En toile de fond de la lettre de Minette Libom Likeng, le récent recrutement au sein de l’entreprise qui selon elle, s’est déroulé « sans test, ni respect du plan d’organisation des effectifs de l’établissement et des besoins réels en ressources humaines », lit-on dans le communiqué.

Bien plus, « Selon les informations à notre possession, provenant d’autres sources, ce recrutement est empreint de forts soupçons de corruption, avec des marchandages de postes », déplore le membre du gouvernement.

Lebledparle.com vous propose l’intégralité de la lettre de la ministre à la PCA.

Liboma.jpg

Libom B.jpg

 

 

 

Newsletter :

Déjà plus de 6000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Le Bled Parle à ne pas manquer !

Source : Lebledparle.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page