Actualités

Bobi Wine repart déjà en campagne

A peine libéré sous caution, Bobi Wine est réapparu en public. Le chanteur star devenu député ne souhaite pas lâcher malgré le bain de sang qui a suivi sa dernière arrestation.

Lors d’une cérémonie à Kampala qui servait d’hommage aux 37 victimes des affrontements entre ses partisans et les forces d’interventions ougandaises, le futur candidat à la présidentielle a tenu a s’adresser au chef du pouvoir actuel, Yoweri Museveni :

« Il (Yoweri Museveni) est confronté à une génération qui est à la fois affamée et en colère. Une génération qui est résolue à ne rien lâcher pour obtenir sa liberté. Une génération qui l’a déjà exprimé dans le passé et le dit encore : « nous ne sommes pas vos esclaves. » Les brutalités, les jets de gaz lacrymogène, ou les tortures ne nous arrêteront pas. »

La communauté internationale a condamné les violences. Le porte-parole des Nations Unies Stéphane Dujarric a appelé à un retour « à la démocratie dans le pays en vu d’élections libres et équitables ».

En attendant l’élection présidentielle prévue en janvier 2021, Bobi Wine devra d’abord comparaîtrele 18 décembre devant la justice ougandaise pour avoir tenu une réunion publique « susceptible de propager l’infection de la Covid-19 »

Source : africanews.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page