Actualités

Bénin : le climat social fait craindre un scrutin tendu

Au Bénin, le calme est revenu mercredi. La veille, plusieurs groupes d’opposants avaient brûlé des pneus et lancé des slogans hostiles au président sortant Patrice Talon.

Arrivé au pouvoir le 6 avril 2016, le mandat du président Patrice Talon devrait prendre fin le 6 avril 2021, estime l’opposition. Sauf que la constitution révisée en 2019 lui octroie un mois et demi supplémentaire pour lui permettre l’organisation des élections générales du 11 Avril. Une rallonge critiquée par les détracteurs du régime qui n’adhèrent toujours pas aux réformes politiques engagées par le gouvernement du président Patrice Talon.

C’est dans cette atmosphère tendue que plus de 5,5 millions d’électeurs béninois sont appelés aux urnes dimanche. Ils départageront Patrice Talon, l’ancien ministre Alassane Soumano et l’opposant Corentin Kohoué. Seuls deux candidatures ont été autorisées à prendre part à ce scrutin. Les autres grands noms de l’opposition se trouvent en exil ou condamnés à des peines d’inéligibilité leur interdisant de se présenter. Selon le Think Tank américain Freedom House, le Bénin ne fait plus partie des dix pays les plus démocratiques du continent.

Source : africanews.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page