Actualités

Bénin : la rue divisée à quelques jours du scrutin présidentiel

Au Bénin, les avis divergent à quelques jours de la présidentielle. Une élection marquée par plusieurs manifestations de l’opposition. Une personne a été tuée à Savè ce jeudi.

En dépit de la crispation politique, dans les rues de Cotonou, les partisans de Patrice Talon louent son bilan. Depuis le début de la semaine, de nombreuses manifestations ont touché le nord et le centre du Bénin, où la route principale qui descend vers la capitale économique Cotonou a été coupée par des électeurs mécontents de l’absence de l’opposition au scrutin présidentiel.

La réélection de Patrice Talon, arrivé au pouvoir en 2016 et qui a engagé ce pays ouest-africain dans un tournant autoritaire, fait peu de doutes: ses adversaires sont deux candidats quasiment inconnus du public, les anciens députés Alassane Soumanou et Corentin Kohoué. Les grandes figures de l’opposition sont en exil ou condamnées à des peines d’inéligibilité. D’autres ont vu leur candidature recalée par la Commission électorale car ne disposant pas d’un nombre suffisant de parrainages (154 des 159 élus béninois appartiennent à la mouvance présidentielle).

Depuis le retour du multipartisme en 1990, c’est la première fois que le pays organise une élection présidentielle comme celle-ci: pluraliste en apparence, mais sans choix en réalité.

Dans le sud du pays, la campagne se déroule normalement, presque sans heurt. Certains Béninois déplorent même une campagne sans ferveur. Au Bénin, encore 38% de la population vit sous le seuil de pauvreté, et ceux-ci n’ont pas vu leur condition de vie changer drastiquement.

Source : africanews.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page