Actualités

Angola : Trois ans de lutte anti-corruption pour João Lourenço

Passer des paroles aux actes en Angola. Tel est le défi lancé Transparency International, qui vante les intentions de João Lourenço de lutter contre la corruption. Mais pour cette organisation non gouvernementale, trois ans au pouvoir doivent marquer le début d’une nouvelle ère.

Pour Mokgabo Kupe, conseillere régionale pour l’Afrique australe auprès de Transparency International, « le plus important en ce moment est de passer de la théorie à la pratique. Il faut augmenter le nombre d’enquêtes et de poursuites. Il a été dit que certaines enquêtes étaient ciblées. Je pense qu’il devrait y avoir plus de transparence dan s ce domaine ».

Selon elle, le silence du président angolais traduit le besoin de soutien pour un plan de réforme.

« Le niveau de prudence peut être attribué au fait que le système des partis est si complexe. On ne peut pas se débarrasser de tout le monde en même temps. Je ne pense pas que ce soit nécessairement stratégique. Il essaie d’être prudent. Un programme de réforme exige d’avoir certaines personnes de votre côté. Je pense donc que la sérénité pourrait venir de l’observation et de la réflexion sur la meilleure manœuvre ».

Cohésion territoriale

Sur le plan politique, le président Lourenço a fait de la lutte contre la corruption son cheval de bataille. Mais les procédures contre les anciens dirigeants et hommes d’affaires liés au régime s’éternisent dans le système judiciaire.

Pour Said Djinnit, ancien envoyé spécial de l’ONU dans la région des Grands Lacs, le plus grand défi est de maintenir la cohésion territoriale. « Il faut rassembler la nation. Tous les pays ont des faiblesses, surtout en période de réforme. Il est important de prêter attention à la cohésion et à la stabilité. L’économie de l’Angola repose beaucoup sur l’industrie pétrolière. Il est important de diversifier l’économie, Ce qui représente un grand défi pour le Président et son gouvernement. »

Une réorientation économique et stratégique encore plus urgente en période de pandémie.

Source : africanews.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page