Actualités

Angola : manifestation lors de la commémoration de la lutte angolaise

Les commémorations du début de la lutte pour l’indépendance ont été secouée par une manifestation dans la capitale Luanda.

Ce jeudi, l’Angola a fêté le soixantième anniversaire du début de la lutte des groupes armés contre les forces coloniales portugaises. Un 4 février symbolique dans le pays lusophone, car c’est ce jour là, en 1961, qu’a commencé la guerre d’indépendance mené par le Mouvement populaire de libération de l’Angola (MPLA), parti au pouvoir depuis 1975. Des membres du MPLA attaquent la prison de Luanda afin de libérer des prisonniers et massacrent quelques 2 000 colons portugais. Dans la répression de la population, l’armée portugaise fait 10 000 morts. C’est le début de la guerre d’indépendance.

Au Musée d’Histoire Militaire, au centre de Luanda, le président angolais João Lourenço s’est recueilli sur le monument du Soldat inconnu, en hommage aux acteurs de l’indépendance de l’Angola. Mais le ton était loin d’être cérémonial partout dans la capitale angolaise. Au même moment, une centaine de manifestants se rassemblaient pour dénoncer la crise économique et demander un changement politique. Un attroupement rapidement dispersé par la police nationale à coup de grenades lacrymogènes.

Selon les autorités, le rassemblement était illégal et ses participants auraient commis plusieurs actes de vandalisme, de leurs côté les manifestants affirment avoir été surpris par l’important déploiement policier.

Le rassemblement de la foule visait également à exprimer leur soutien aux habitants de Cafunfo, dans la région diamantifère de important . Samedi, la police a réprimé une action qu’ils ont qualifiée de « rébellion séparatiste« . Au moins six personnes ont été tuées et de nombreuses autres blessées. Plusieurs ONG ont dénoncé des violations des droits de l’homme, le gouvernement a ordonné l’ouverture d’une enquête judiciaire.

Source : africanews.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page