ALERTE/Crise anglophone: Le convoi du Ministre de la défense attaqué par des sécessionnistes Ambazoniens

185

Parmi les blessés de cette attaque, figure un journaliste de Cameroon-Tribune, présent dans le convoi du Ministre ce 12 juillet à Mbongé dans le Sud Ouest.

Dépêché en urgence par le président de la République en fin de matinée de ce jeudi 12 juillet 2018 dans la région du Sud Ouest comme annoncé par Lebledparle.com, le ministre Joseph Beti Assomo avait pour mission de relever le moral des troupes de l’armée camerounaise qui serait au plus bas à la suite des épreuves tragiques vécues ces dernières 72 heures.

Selon des sources, C’est dans la localité de  Mbonge que les rebelles ont lancé une offensive contre le convoi du Ministre alors qu’il s’y rendait pour procéder à l’installation solennelle d’un nouveau poste de commandement des opérations à Small Ekombe. « Les éléments des forces de défense et de sécurité ont immédiatement riposté. » apprend Lebledparle.com.

« Patrouille de balayage venant au contact du Convoi Mindef a été freinée par irrédentistes. Réaction fulgurante, 6 sécessionnistes neutralisés. Mindef ordonné poursuite mission» annonce le Colonel Didier Badjeck, chef de Division de la Communication du Ministère de la défense.

Parmi les blessés admis à l’hôpital militaire de Douala, Grégoire Djarmaila en service au journal gouvernemental Cameroon-Tribune.

Cette attaque rappelle celle du gouverneur du Sud-Ouest attaqué également dans la même région. En avril dernier, un convoi de Bernard Okalia Bilai, a été la cible d’individus armés et non identifiés. Ceux-ci ont attaqué ledit convoi alors que l’autorité administrative se rendait à Menji, dans le Lebialem, pour procéder à l’installation du nouveau préfet de cette circonscription, Etta Mbokaya Ashu.

LeBledParle.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here