Société

Yaoundé : La lettre des chefs traditionnels de Ngoa-Ekelle contre les anglophones et les Bamiléké qui fâche

Une lettre signée de trois chefs de bloc de la chefferie du quartier Ngoa-Ekelle à Yaoundé suscite l’indignation sur la toile.

Chateau Ngoa-Ekelle – DR

Pour les internautes, il ne s’agit ni plus ni moins d’une stigmatisation vis-à-vis des communautés Bamilékés et anglophones vivant à Ngoa-Ekelé.

Dans cette lettre apostillée de Tchabang RockyAchille Manda et Amang Jonas, trois chefs de bloc de ce quartier universitaire situé dans l’arrondissement de Yaoundé 3e, l’on apprend qu’un mépris s’installerait dans cette localité contre les garants de la tradition.

 « Il est avéré que ses occupants (Anglophones, Bamilékés…) outrepassent la loi et les règles traditionnelles du quartier Ngoa-Ekelé ».

À cet effet, les signataires appellent « ces brebis égarées de revenir dans les normes républicaines ».

La lettre est arrivée à notre rédaction ; nous vous la dévoilons.

Communiqué_chefs_de_Ngoa-Ekelé_(c)_getty_images_cameroon-info-p-net_800xm9x.jpg

 

Source : Lebledparle.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page