Société

Vaccin contre le Covid-19, le Sénégal aurait donné son accord

La pandémie du Coronavirus continue de faire des ravages à travers le monde. Cela fait plusieurs semaines maintenant que le monde fonctionne au ralenti. Presque toutes les nations de la terre luttent contre le Covid-19, qui selon les sources de l’OMS est parti pour durer encore longtemps dans notre société. Aux quatre coins du monde, la communauté scientifique s’est mobilisée avec pour objectif d’élaborer un vaccin dans les plus brefs délais afin de stopper la propagation du coronavirus. Lorsque la pandémie avait commencé à devenir un phénomène d’ampleur mondiale, des chercheurs français avaient indiqué que la mise au point d’un vaccin était possible. Ces chercheurs avaient notifié que pour tester l’efficacité du vaccin, l’Afrique serait un bon terrain d’essai vu que le continent a par le passé eu à gérer des cas d’épidémies graves.

 

Vaccin (c) Droits Réservés

Les propos de ces scientifiques avaient défrayé la chronique et de hautes personnalités africaines s’étaient offusquées du fait que l’on considère la population africaine comme des cobayes. Depuis lors, une veille s’est organisée en Afrique afin de dire non au projet de test de vaccin sur le sol africain.  Cependant, hier jeudi 21 mai, il semble que le Sénégal ait fait un pas en ce qui concerne l’acceptation du test du vaccin contre le Covid-19. C’est le Dr Mady Ba, par ailleurs coordinateur de la riposte Covid-19 de l’OMS au Sénégal qui a fait l’annonce sur la chaîne TFM. Le Dr Ba a clairement affirmé que le Sénégal a accepté de tester les vaccins qui seront proposés pour combattre le Coronavirus.

Une décision qui fait grincer des dents

Suite à cette annonce, des sommités du monde de la médecine au Sénégal ont appelé les autorités politiques et l’ensemble de la société à l’extrême prudence sur ces tests de vaccination contre le Covid-19. Sur son compte Facebook, Amath Niang le président de l’Ordre national des pharmaciens du Sénégal (ONPS) estime que s’il doit avoir test de vaccin ce n’est pas en Afrique qu’il faut le faire mais dans les régions du globe où la pandémie a fait de nombreuses victimes. «Je lance un appel à la prudence des autorités politiques, religieuses et aux chefs de famille au sujet du vaccin contre le coronavirus. Cette tentative interpelle la responsabilité des professionnels en charge de l’usage de produit à caractère médical ou pharmaceutique» a livré Amath Niang qui ajoute que le protocole du professeur français, Didier Raoult est actuellement le meilleur traitement contre le Covid-19


Newsletter :

Déjà plus de 6000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Le Bled Parle à ne pas manquer !

Source : Lebledparle.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page