Togo: un pasteur lance un mouvement politique pour résoudre la crise

28

Un pasteur vient de faire son entrée dans l’arène politique togolaise pour aider le pays à sortir de la crise socio-politique qu’il traverse depuis le 19 août dernier. Le Révérend Yohanes Bavon a lancé mardi à Lomé le Front des Architectes de la République (FAR) pour faire bouger les lignes. Le Mouvement politique du fondateur de l’Eglise « Ambassade des Merveilles » s’engage à attaquer le mal togolais depuis la racine, qui est selon lui la blessure des cœurs.

Le FAR est un mouvement politique créé sous l’instigation du mouvement « Le Mouvement de secours » et d’autres acteurs de la société civile, en vue d’œuvrer pour une stabilité sociopolitique au Togo.

Sa mission couvre trois (3) domaines que sont le socio-culturel, la politique et l’économique.

Il s’engage notamment à éveiller les consciences en les valeurs humaines et nationales, panser les blessures causées par l’histoire de la vie politique, promouvoir la culture de l’excellence dans tous les domaines, développer l’esprit d’entrepreneuriat et de création de richesse entre autres.

En politique, le Mouvement entend œuvrer pour un renouvellement de la mentalité politique et prévenir les fléaux politiques causés par la haine, le désir de détruire, le repli identitaire et ethnique.

Le FAR qui opte pour « une politique constructive contre la politique du chaos », dit comprendre que le problème du Togo est le régime qui le dirige.

« Nous n’allons pas combattre une tierce personne mais lutter pour mettre fin au régime qui nous diligente depuis des années. C’est lui le problème (régime, ndlr) et non Faure Gnassingbé. Si nous faisons partie Faure Gnassingbé et maintenons le système, rien ne nous garantit que celui qui viendra sera l’homme de la situation », a prophétisé l’Homme de Dieu.

Le FAR dit être est disponible à collaborer avec tous les partis politiques et les organisations de la société civile qui partagent ses idées.

CamerounWeb.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here