Actualités

Togo / Audit du fichier électoral ; Présidentielle 2020 : les conclusions de l’OIF et de la CEDEAO


Dans le cadre de l’organisation du prochain scrutin présidentiel, à la demande du gouvernement, en liaison avec la CENI, une mission conjointe de la CEDEAO et de l’Organisation Internationale de la Francophonie (0IF) a effectué, du 13 décembre 2019 au 14 janvier 2020, un audit du fichier électoral actualisé.

A l’issue de cet audit, la CENI a reçu les conclusions générales de ladite mission conjointe ce vendredi 17 janvier.

Ces conclusions générales font apparaître que le fichier apuré et validé présente une tendance inclusive à travers notamment « un caractère non discriminatoire des dispositions légales encadrant l’inscription sur les listes électorales ; l’inscription de 86,6% des citoyens en âge de voter ; une progression dans la réalisation des recommandations de 2018 ».

Ainsi, selon ladite conclusion, le fichier électoral définitif compte ainsi 3 614 056 électeurs sur le plan national et à l’étranger (Togolais de l’extérieur), dont 1 871 745 femmes et 1 742 311 hommes. Sur cette base, 9389 bureaux de vote seront ouverts dans 4445 centres de recensement et de vote.

CONCLUSION GENERALE APRES MISSION CONJOINTE CEDEAO/OIF AUDIT DU FICHIER DU TOGO

Elle s’appuie sur les constatations effectuées et les analyses faites sur le plan légal, statistique et technique. Au plan légal, les dispositions qui encadrent les listes électorales ne sont pas discriminatoires et ne font pas obstacle à l’expression du suffrage universel. Les dysfonctionnements qu’on peut rencontrer dans la procédure de collecte et de mise en place du fichier ne semble pas émanés de volonté délibérée.

Les dispositions légales y relatives sont de tendance inclusive. En attestent le nombre de pièces et de procédés admis pour l’enrôlement et l’ouverture cette année du vote de la diaspora togolaise. Aussi au plan des statistiques, les constatations effectuées s’illustrent dans cette dynamique. En effet sur une population électorale de 4 170 800 selon INSEED (Institut National de la Statistique et des Etudes Economiques et Démographiques, représentant les citoyens ayant plus de 18 ans, 3 614 056 se sont inscrits sur le fichier électoral, ce qui représente 86,6% au plan national contre 72% en 2018. Ce qui constitue une amélioration de 14,6 points. En ce qui concerne la mise en œuvre des recommandations de l’audit de 2018, 72 % du taux de réalisation a été constaté représentant 21 recommandations réalisées sur les 29 ; les 8 restantes n’ayant pas d’impact sur le fichier actuel. Ainsi l’évaluation du fichier électoral a permis de remarquer que la qualité du fichier a évolué du fait des efforts effectués sur la réalisation des recommandations de l’audit de 2018 et des mesures correctives mises en oeuvre dans le traitement menant au fichier définitif.

En s’appuyant sur ce qui précède, la mission considère que l’état actuel du fichier électoral est arrêté à 3 614 056 électeurs validés est d’un niveau de qualité capable de soutenir un scrutin fondé sur l’expression du suffrage universel.


Source : l-frii.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page