TENSIONS ÉLECTORALES: LA PREMIÈRE CONTRE-ATTAQUE DE MACKY CONTRE WADE

70

Muet depuis le retour sur la scène médiatique et sénégalaise d’Abdoulaye Wade et avec son corollaire d’escarmouches, Macky Sall a pour la première fois fait allusion à l’ancien Président à défaut de l’attaquer directement et nommément.

Il a pris prétexte des graves violences qui ont lieu à Tamba lundi pour lancer sa contre-offensive sur Abdoulaye Wade. 

 » Ce qui s’est passé est très regrettable. C’est déjà le résultat de certains responsables politiques qui ont appelé à la violence », a t-il martelé en meeting en Zigunichor, le visage grave. Avant de menacer: « Et qu’ils sachent qu’ils vont répondre de leurs actes devant les tribunaux. »

Le président-candidat n’a certes pas prononcé le nom de son prédescesseur. Mais tous les observateurs conviennent qu’il faisait allusion à Wade. Jeudi, à son retour à Dakar, ce dernier, qui a juré que l’élection présidentielle n’aura pas lieu, avait appelé, devant des milliers de partisans, à « brûler » leurs cartes électeurs et le matériel électoral.

Lundi matin, on a assisté à la journée la plus violente entre partisans de bords politiques opposés. Des militants du Benno Bokk Yakaar se sont en effet attaqués à la caravane du candidat du PUR, Issa Sall. La garde sécurité de ce cernier ne s’est pas laissée faire. Le bilan est lourd: trois morts, plusieurs blessés dont huit journalistes, le bus des journalistes incendié et leur matériel saccagé ou volé, etc. 

Cheikh SARR, Afrique Connection

AfriqueConnection

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here