Actualités

Soudan du Sud : l’ONU déploie des troupes après des violences communautaires

La mission des Nations unies au Soudan du Sud (Minuss) a annoncé mardi avoir envoyé des troupes dans la localité de Maper, dans le centre du pays, pour empêcher de nouvelles violences communautaires, qui auraient déjà fait 79 morts.

“Soixante-quinze Casques bleus des Nations unies ont été temporairement redéployés de Rumbek à Maper pour prévenir de nouvelles violences entre communautés dans la région des Lacs du Nord”, a indiqué la Minuss dans un communiqué.

Ce déploiement de soldats népalais intervient après que les autorités locales ont annoncé que “jusqu‘à 79 personnes ont été tuées et 101 blessées dans une série d’affrontements communautaires et d’attaques de représailles entre les communautés Gak et Manuer, à environ 100 km au nord de Rumbek”, a ajouté la mission.

Nous exhortons les communautés concernées et leurs dirigeants à mettre fin aux violences et à se rassembler dans la réconciliation et la paix, pour le bien de leur peuple

Le Soudan du Sud a sombré dans la guerre civile en décembre 2013, deux ans après son indépendance du Soudan.

Le conflit, marqué par des atrocités et le recours au viol comme arme de guerre, a fait plus de 380.000 morts et poussé plus de quatre millions de Sud-Soudanais, soit près d’un tiers de la population, à quitter leurs foyers.

Un accord de paix conclu en septembre 2018 a entraîné une forte baisse des combats. Mais des groupes rebelles non signataires de cet accord combattent toujours le gouvernement dans le sud du pays et, ailleurs, des violences communautaires persistent.

L‘émissaire de l’ONU au Soudan du Sud, David Shearer, a appelé au calme. “Nous exhortons les communautés concernées et leurs dirigeants à mettre fin aux violences et à se rassembler dans la réconciliation et la paix, pour le bien de leur peuple”, a-t-il déclaré dans le communiqué.

La Minuss a précisé avoir échoué à dépêcher ses troupes à Maper par route, en raison de pluies diluviennes, et avoir dû recourir à des hélicoptères.

Elle prévoit également d’envoyer par les airs “de l‘équipement lourd, dont des véhicules, pour permettre aux Casques bleus de se déplacer plus facilement entre les communautés isolées”.

“Les troupes continueront à patrouiller dans la zone dans les prochaines semaines pour fournir une présence protectrice”, a-t-elle ajouté.

AFP

Source : africanews.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page