Sénégal : les expérimentations d’Aliou Cissé font débat

74

En enregistrant deux matchs nuls face à l’Ouzbékistan (1-1) puis contre la Bosnie (0-0), le Sénégal a essuyé deux résultats décevants. Il faut dire que le sélectionneur Aliou Cissé avait décidé de tenter des expérimentations tactiques (3-5-2) et de faire tourner son effectif. Des choix qui aujourd’hui font débat.

Des 5 Mondialistes africains, le Sénégal est certainement celui qui a le moins convaincu en ce mois de mars. Tenus en échec par l’Ouzbékistan (1-1) puis par la Bosnie (0-0), les Lions de la Teranga ont rendu deux copies assez pauvres. Il faut dire que le sélectionneur Aliou Cissé avait annoncé la couleur en prévenant qu’il utiliserait ces matchs pour faire des expérimentations. Avec un système inédit en 3-5-2 et la titularisation d’habituels remplaçants, de nouveaux (Ngom) ou de revenants (Djilobodji, Armand Traoré,…), le technicien a tenu parole. Mais ses choix ne font pas l’unanimité.

« Les matchs amicaux servent à amener des confirmations et non pas des doutes. On est à deux mois de la Coupe du monde et on tâtonne. On doit plutôt valider nos acquis et les perfectionner« , a fustigé l’ancien international sénégalais, Diomansy Kamara, sur sa page Facebook. « Le 3-5-2 à mon avis ne sied pas à cette formation du Sénégal. Le Mondial va être d’un niveau très élevé on l’a vu notamment avec l’Espagne, l’Allemagne et le Brésil pour ne citer qu’eux.« 

Le contenu avant les résultats

De son côté, Cissé a mis en avant que le calendrier avait été trop chargé en 2017 pour tenter ces expérimentations qu’il avait en tête depuis un certain temps et que c’était le moment ou jamais. L’un de ses prédécesseurs sur le banc des Lions, Amara Traoré (2009-2012), va dans ce sens. « A deux mois, c’est une initiative à saluer d’autant plus que son groupe maîtrise déjà le 4-4-2 et le 4-3-3« , a estimé le technicien auprès de l’APS.  » Dans le cas de la préparation d’un tournoi comme la Coupe du monde, le plus important, ce n’est pas le résultat mais le contenu.« 

« Dans l’esprit, je pense que c’est une bonne chose d’aller dans une compétition comme la Coupe du monde avec plusieurs systèmes au cas où ton adversaire jouerait à te bloquer« , a ajouté pour l’APS l’entraîneur de la Sonacos de Diourbel, une équipe de la Ligue 1 sénégalaise, Cheikh Guèye. De toute façon, seuls les résultats au Mondial donneront tort ou raison à Cissé. En attendant, l’ancien joueur du PSG optera sans doute pour des paris moins osés lors des trois derniers matchs amicaux au programme contre le Luxembourg (31 mai), la Croatie (8 juin) et la Corée du Sud (11 juin).

Afrik-Foot.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here