Sierra Leone: le parti au pouvoir en tête des législatives

76

Le parti au pouvoir en Sierra Leone l’a largement emporté aux législatives du 7 mars, frôlant la majorité absolue alors qu’une demi-douzaine de sièges restent à pourvoir, selon des résultats publiés lundi.

La Commission électorale nationale (NEC) a annoncé sur Twitter avoir poursuivi dans la journée ses consultations avec les différents partis politiques.

Plusieurs incidents ont éclaté ces derniers jours entre des partisans des deux finalistes du second tour de l‘élection présidentielle.

Lors du premier tour, le candidat du parti APC (au pouvoir), Samura Kamra, a terminé deuxième avec 42,7% des voix. Il a été légèrement devancé par celui du principal parti d’opposition SLPP, Julius Maada Bia, en tête avec 43,3%.

Mais lors des législatives à un tour qui se tenaient le même jour, c’est le parti APC du président sortant Ernest Bai Koroma qui est sorti vainqueur.

Le parti au pouvoir a frôlé la majorité absolue (67 sièges) en remportant 63 circonscriptions, contre 46 pour le SLPP.

Deux partis récemment créés, C4C (8 sièges) et NGC (4), sont largement distancés, alors que quatre députés ont été élus sous l‘étiquette “indépendant”.

Ces résultats portent sur 125 des 132 circonscriptions.

Dans une circonscription de la région Ouest, les électeurs devront à nouveau voter pour élire leur député le 27 mars en raison de l’absence de photo d’un candidat sur les bulletins de vote, selon la NEC.

En outre, après des allégations d’irrégularités, un nouveau dépouillement des bulletins a été ordonné dans les six circonscriptions de Falaba, dans le nord du pays, un fief du parti au pouvoir.

Les Sierras-Léonais, qui se sont rendus massivement aux urnes (plus de 84% de participation), ont continué à voter sur des bases régionales et ethniques, a souligné l’analyste politique Dauda Sheriff, alors que les deux nouveaux partis, la Grande coalition nationale (NGC) et la Coalition pour le changement (C4C), espéraient dépasser ces clivages traditionnels.

Ces deux formations, qui n’ont à elles deux attiré qu’un électeur sur dix environ, n’ont pas encore donné de consigne de vote pour le second tour de la présidentielle.

CamerounWeb.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here