Sénégal : Ouverture ce mardi du procès en appel de Khalifa Sall

20

Dakar  (© 2018 Afriquinfos) – Le procès en appel du maire de Dakar, Khalifa Sall, dans l’affaire dite de la gestion de sa caisse d’avance, s’ouvre ce mardi 05 juin 2018 devant la Cour d’Appel de Dakar.

Hier, le conseil municipal de Dakar a délibéré sur sa constitution en partie civile, autorisant ainsi  le président de sa Commission des affaires administratives et juridiques à le représenter au procès.

Le 30 mars 2018, le maire de Dakar, Khalifa Ababacar Sall, a été condamné à cinq ans de prison ferme plus une amende de cinq millions de FCFA par le tribunal correctionnel de Dakar, présidé par le juge Malick Lamotte.

Sénégal : Ouverture ce mardi du procès en appel de Khalifa Sall
Sénégal : Ouverture ce mardi du procès en appel de Khalifa Sall

Khalifa Sall dont le procès s’était ouvert le 23 janvier 2018, en audience spéciale devant le tribunal correctionnel de Dakar, était accusé d’association de malfaiteurs, de détournement de deniers publics, d’escroquerie portant sur des deniers publics, de faux et usage de faux dans un document administratif.

L’Etat qui l’a attrait devant la justice l’accuse d’avoir soustrait de la Caisse d’avance de la mairie de Dakar une enveloppe de 1,8 milliard de FCFA. Ce que Khalifa Sall a toujours nié, arguant qu’il avait à sa disposition des fonds politiques.

Le maire de Dakar comparaissait en même temps que Mbaye Touré, directeur administratif et financier de la ville de Dakar, Ibrahima Diaw, chef de la Division financière et comptable, Amadou Moctar Diop, coordonnateur de l’Inspection générale des services municipaux, Yaya Bodian, chef du Bureau du budget, Fatou Traoré, Assistante du Directeur administratif et financier.

Après deux renvois, le procès s’était enfin ouvert et au terme des plaidoiries, le Procureur de la République, Serigne Bassirou Guèye, avait requis 7 ans de prison et une amende de 5,490 milliards de francs CFA contre Khalifa Sall.

Dissident du Parti socialiste (mouvance présidentielle) à la veille du Référendum sur la réforme constitutionnelle du 20 mars 2016 pour lequel il avait appelé ses partisans à voter «Non», Khalifa Sall dirige depuis 2009 la ville de Dakar.

Le 30 décembre dernier, lui et 64 responsables ont été exclus du Parti socialiste.

Xavier-Gilles CARDOZZO

 

Afriquinfos.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here