Sénégal : 500 millions pour parer à une pénurie de moutons de Tabaski

56

La ministre de l’Elevage et des Productions animales a visité, hier, la 11ème édition du Salon de l’élevage. Aminata Mbengue Ndiaye a annoncé une enveloppe de 500 millions de FCfa pour le programme national d’autosuffisance en mouton.

Pendant dix jours (19 au 29 janvier), le Cices abrite la 11ème édition du Salon de l’élevage. Ce salon est organisé tous les ans par l’Alliance pour le développement et l’amélioration des races bovines, ovines et caprines (Adam) en partenariat avec le ministère de l’Elevage. Hier, les organisateurs ont accueilli la ministre de tutelle en compagnie de son homologue du Commerce.

Avec sa délégation, Aminata Mbengue Ndiaye a fait visiter quelques stands avant de s’adresser aux éleveurs. Mme Ndiaye a salué les membres de l’Adam pour l’organisation de cette 11ème édition qui enregistre la participation d’éleveurs venus d’autres pays comme le Mali. Elle a rappelé l’importance du mouton.

« Dans le cadre du Pse, le Ministère de l’Elevage a élaboré un programme national d’autosuffisance en mouton, considéré par le président de la République comme une denrée de première nécessité. Il sera exécuté en deux phases sur une période de dix ans. Pour 2018, il est prévu dans le budget, une enveloppe de 500 millions de FCfa », a déclaré Aminata Mbengue Ndiaye.

Elle a rappelé que les maires du Sénégal ont décidé d’accompagner ce programme pour aider à l’atteinte de l’autosuffisance en mouton. Elle a invité les éleveurs à aller vers l’autonomisation en mouton, à travailler pour intensifier les préparatifs de la prochaine fête de Tabaski afin de consolider les acquis. Selon Mme Ndiaye, son département a déjà acheté des géniteurs « Ladoum ». Une race qui, à son avis, recèle un potentiel important pour l’émergence de la filière. Elle affirme que l’heure est venue d’approfondir le travail de recherche sur le Ladoum.

Le Ministre de l’Elevage a rappelé les efforts consentis par le gouvernement pour éradiquer la peste des petits ruminants. Elle a rappelé que 2030 est l’échéance fixée pour éliminer cette maladie au plan mondial et a assuré que le Sénégal ne sera pas en reste avec un plan d’action qui sera bientôt présenté. Aminata Mbengue Ndiaye a évoqué le vol de bétail, soulignant que le gouvernement met tout en œuvre pour lutter contre le phénomène par le durcissement des sanctions.

Cette 11ème édition du Salon de l’élevage a comme parrain Baba Diao, Pdg d’Itoc et propriétaire d’une ferme à Pout. Le Salon sera marqué par des expositions, un concours de beauté d’animaux, des panels. Le public a également l’opportunité de découvrir les meilleures races dont des Ladoum, Azawakh, vaches Holstein, poulets Bantam, etc. Il y a aussi la participation des différents laboratoires vétérinaires et des minoteries.

Le Salon de l’élevage vise la promotion de l’économie d’élevage à travers la présentation des meilleures pratiques et les perspectives de partenariats dans ce secteur. Il constitue une opportunité pour susciter des investissements porteurs et des stratégies à long terme devant améliorer la contribution de l’élevage au Produit intérieur brut.

Auteur: Aliou KANDE

Source : SeneNews.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here