Sécurité: le Cameroun se dote de ses premiers passages à niveau avec barrières automatiques

91

Le premier est désormais disponible au lieu-dit PK5, dans la banlieue de la capitale économique du pays.

Lieu de rencontre entre la chaussée et le chemin de fer avec barrieres automatiques, d’autres infrastructures de ce genre sont actuellement en finition dans les localités de Nyala, à Douala ; Obobogo vers Damas, Hôpital général, et Abattoir, à Yaoundé, la capitale du pays.

Ces infrastructures sont conçues Grâce au soutien de la Banque mondiale et du transporteur ferroviaire Camrail          .

Elles  «seront dotées d’équipements de signalisation lumineuse, de signaux acoustiques, et de quatre (04) demi-barrières sur la chaussée.», souligne le transporteur ferroviaire, qui précise également que grâce aux nouveaux équipements, un signal ferroviaire sera désormais adressé au conducteur de train, pour lui donner l’état du passage à niveau au moment de l’approche.

Outre cette autre innovation, 9 nouvelles locomotives de la CAMRAIL sont entrain d’être acheminer depuis les états unis comme l’a rapporté Lebledparle.com. Ces 9 locomotives fabriquées par  G.E Transportation (une branche de General Electric) viendront bientôt combler le grand déficit actuel de la filiale Bolloré Africa Logistics, concessionnaire du chemin de fer au Cameroun.

L’objectif de ces multiples actions est de réduire sensiblement les multiples incidents en moyenne, enregistrés chaque année et qui ont été à l’origine de multiples décès. Par exemple, « 110 incidents en moyenne, ont enregistrés chaque année depuis 2005 aux passages à niveau au Cameroun, et ont été à l’origine, sur la période 2005-2017, de 36 décès et 46 blessés » indique la  Camrail.

LeBledParle.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here