Samuel Eto’o donne son avis sur le futur entraineur des lions indomptables et autres sélections africaines !

108

Les grands joueurs font-il les grands entraineurs ? Zidane dirait oui, Maradona dirait « pas forcément » au vu de leur expérience respective. Mais Quoiu’il en soit Samuel Eto’o a fait pencher la balance dans un récent entretien à un media étranger. L’ancien joueur du Fc Barcelone prodigue quelques conseils aux décideurs du football. 

L’ancien capitaine et meilleur scoreur des lions indomptables vit surement ses dernières heures de football au plus haut niveau. En s’engageant avec Konyaspor, Samuel Eto’o s’est néanmoins assuré de rester aux yeux du football mondial. Suffisament pour donner un point de vue qui compte forcément au moment de prendre les décisions. Ainsi, alors qu’il s’adressait au média Independant Online, la légende vivante du football africain déclare : 

« L’afrique doit croire aux africains. Il y a tellement de joueurs qui représentent leur pays au plus haut niveau, ils prennent leur retraite et obtiennent des diplômes d’entraîneur, mais ils n’ont jamais eu de chance dans leur pays. Regardez Aliou Cissé (l’entraîneur du Sénégal, Ndlr.), il a eu une chance et il a bien fait pour son pays. Mais c’est mon opinion et non celle de la Fédération camerounaise. Ce que j’aimerais voir, c’est plus de conviction sur le talent africain dans le coaching sur le continent. Nous pouvons faire mieux avec un entraîneur africain parce qu’il comprend mieux d’où viennent les joueurs », a poursuivi le quadruple Ballon d’or africain.

« J’étais très fier lorsque le Cameroun a remporté la Coupe des nations (2017, Ndlr.), mais j’étais triste quand il ne s’est pas qualifié pour la Coupe du monde parce que je pensais qu’il tirerait parti de ce succès en Afrique et qu’il passerait au niveau supérieur », a déclaré Eto’o, parlant de l’équipe nationale de son pays. « C’est une équipe jeune et pleine de talent et de qualité, a-t-il ajouté. Elle peut aller loin. Mais les joueurs doivent travailler dur pour répondre aux normes exigées par le football international et atteindre le niveau atteint l’année dernière lorsqu’ils ont remporté la Coupe des nations. Il [le Cameroun, Ndlr.] doit recruter un entraîneur qui peut faire progresser l’équipe en composant avec des jeunes joueurs et ceux qui ont de l’expérience. Peut-être que le Cameroun reviendra à ce niveau » a t-il ajouté.  De là à espérer que le joueur pourra prendre la tête de la sélection de l’équipe fanion dans un futur plus ou moins proche, il n’y a qu’un pas …

LeBledParle.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here