RDC : plus de 12.000 Congolais ont fui en Zambie, selon le HCR

24

Le nombre de réfugiés en Zambie ayant fui la violence des groupes armés dans le sud-est de la République démocratique du Congo (RDC) a franchi la barre des 12 000 personnes, a annoncé vendredi le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR).

Parmi ces 12.000 réfugiés, 8.400 sont arrivés sur le territoire zambien au cours des trois derniers mois. Environ 80% des réfugiés congolais en Zambie sont des femmes et des enfants chassés par l’extrême brutalité des milices. Les informations reçues par le HCR font état de civils tués, de femmes violées, de biens privés pillés et de maisons incendiées.

« La plupart des réfugiés viennent des provinces du Haut-Katanga et du Tanganyika (RDC) », a précisé le porte-parole du HCR, Babar Baloch, lors d’un point de presse à Genève.

La majorité des réfugiés sont entrés sur le territoire zambien via la province de Luapula. Ils sont hébergés au Centre de transit de Kenani situé à Nchelenge, à environ 90 kilomètres de la frontière entre la Zambie et la RDC.

« Les gens entrent également dans d’autres provinces du nord et du nord-ouest de la Zambie », a déclaré M. Baloch. « Selon les réfugiés, davantage de personnes pourraient être contraintes de quitter la RDC pour la Zambie, alors que les combats s’intensifient ». Selon le HCR, environ 4,1 millions de personnes sont toujours déplacées à l’intérieur de la RDC.

 

Réponse humanitaire : moins d’un quart des financements nécessaires sont reçus

En Zambie, le Centre de transit de Kenani à Nchelenge, qui accueille actuellement plus de 8.000 réfugiés congolais, est saturé.

« La Zambie a mis plus de terrains à disposition pour un nouveau site afin de réduire la pression sur le site existant et d’accueillir les nouveaux arrivants », a indiqué le porte-parole du HCR.

Cependant, l’agence onusienne et ses partenaires ont un besoin urgent de ressources pour développer ce nouveau site et pour que les réfugiés reçoivent une aide vitale, notamment de la nourriture, des abris, de l’eau et des sanitaires.

Les activités humanitaires en RDC et en Zambie sont extrêmement sous-financées.

Sur les 236,2 millions de dollars nécessaires pour répondre aux besoins des réfugiés, des personnes déplacées et d’autres personnes en RDC, seulement 54,6 millions de dollars ont été reçus jusqu’à présent. En Zambie, seulement 13,6 millions de dollars ont été reçus.

Dans les deux pays, les fonds reçus ne représentent que moins du quart de ce qui est nécessaire. La Zambie accueille actuellement plus de 65.000 réfugiés sur son territoire, dont environ 33.000 en provenance de la RDC. Source: ONU

 

AfriqueConnection

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here