Actualités

RDC – Meurtre des experts de l’ONU : un autre suspect décédé (avocat)

En RDC, un des suspects dans l’assassinat en 2017 de deux experts de l’ONU est décédé mardi des suites d’une longue maladie, révèle son avocat. C’est le deuxième prévenu à mourir sans avoir été jugé.

Informateur de l’Agence nationale de renseignement (ANR, service des renseignements de RDC), Jose Tshibuabua faisait partie des prévenus dans l’affaire du meurtre en mars 2017 au Kasaï de la Suédoise Zaida Catalan et de l’Américain Michael Sharp.

Alors qu’ils menaient des investigations sur le conflit opposant la force publique congolaise à la milice Kamuina Nsapu, les deux experts de l’ONU étaient tombés sur des personnes malveillantes qui les ont supprimé .

Mais pendant que les audiences étaient en cours ces dernières semaines, Jose Tshibuabua a trouvé la mort à l’hôpital de Kananga. Et tout porte à croire que c‘était prévisible.

Selon son avocat Me Trésor Kabangu, l’homme de 55 ans inculpé après que Reuters et RFI ont révélé qu’il travaillait pour l’ANR n’a pas assisté à plusieurs audiences en raison de son état de santé médiocre.

Version partagée par l’accusation. « Sa mort n’est pas une surprise pour le tribunal, qui s’est assuré de l’entendre et de poser toutes les questions nécessaires avant que son état de santé ne se détériore », a déclaré Timothée Mukuntu, procureur.

De quelque 12 personnes inculpées dans ce meurtre des experts des Nations unies, Jose Tshibuabua qui a toujours plaidé non-coupable est le deuxième prévenu à mourir après Norbert Kengayi wa Kengayi, le 23 octobre 2018, soit un an jour pour jour.

Il y a aussi l‘évasion en mai dernier de deux accusés jusqu’ici introuvables. De quoi compliquer la tâche au tribunal qui travaille depuis deux ans à la manifestation de la vérité dans cette affaire.

Source : africanews.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page